1
Défense
La Marine testera la tourelle laser Helma-P de CILAS
La Marine testera la tourelle laser Helma-P de CILAS

| Bastien Carris 318 mots

La Marine testera la tourelle laser Helma-P de CILAS

Les essais auront lieu en 2022, dans le but de disposer d'un système opérationnel pour les prochains J.O.

Terre. Eau. Air. Feu !

Après les essais terrestres, l’heure est aux essais maritimes, une preuve que le Helma-P intéresse fortement le ministère des Armées. Les tests sont prévus pour 2022. La date et le lieu exact n’ont pas été précisés. La Marine nationale précise sur son compte Twitter que « les navires de combat disposent d’une très forte puissance de calcul, de place, de beaucoup d’énergie et de capacités de réfrigération qui les prédisposent à accueillir les lasers de forte puissance ». La Marine qui a déjà testé avec succès sur certains de ses bâtiments des armes à micro-ondes, évaluera donc ici un second type d'arme à énergie dirigée. La puissance générée par les moteurs de ses navires devrait prochainement lui permettre de se doter d'armes laser d'une portée, et d'une capacité de destruction autrement plus importantes. Des armes sur lesquelles travaillent également CILAS.

Tests précédents réussis

Plusieurs tests, conduits en novembre 2020 et juillet 2021, s’étaient déroulés avec succès. Après avoir détecté les drones « adverses », le système « Helma-P » les avait détruits par le biais de son système laser. Le but pour les autorités est que le système puisse être utilisé pour les JO de 2024. Mais la doctrine d’emploi ne serait pas encore prête. Le Helma-P peut aveugler ou détruire des drones dans un rayon de 1 km. Le temps nécessaire à la neutralisation est, selon le ministère de la défense, « très court ». 

Lumibird, l’entreprise qui monte

En investissant dans CILAS, comme nous le relations le 20 juillet dernier, LUMIBIRD avait réussi une très belle opération. La société dirigée par M. Marc Le Flohic pourra apporter sa force de frappe financière dans le projet, encore confortée par le cours de Bourse de LUMIBIRD. L’action de l’entreprise est passée de 15,8 euros au 20 juillet à 16,7 euros le 27. Fin juin dernier, LUMIBIRD avait également repris les activités « laser et ultrasons » de Ellex, une PME située en Australie. 

Répondre à () :


Captcha
desroses | 28/07/2021 16:42

Voila une bonne nouvelle pour contrer l attaque de drones

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription