0
Aviation Civile
La low cost Bees Airlines accélère sur le régulier
La low cost Bees Airlines accélère sur le régulier
© DR

| La rédaction 311 mots

La low cost Bees Airlines accélère sur le régulier

Après des débuts dans les vols charters pour le compte de tour-opérateurs, Bees Airlines accélère désormais sur les lignes régulières avec ses deux Boeing 737-800 qui passeront à quatre à fin 2021.

Bees Airlines : du charter au régulier

Après s'être "fait la main" avec des vols charters à partir de l'été 2020 pour le compte de tour-opérateurs ukrainiens dont Tez Tour, la jeune compagnie low cost Bees Airlines est désormais autorisée à faire du vol régulier. La licence d'exploitation, fraîchement validée le 16 mars dernier par les autorités ukrainiennes de l'aviation civile, indique que le transporteur a été autorisé à opérer des vols réguliers d'Odessa vers Tbilissi et Erevan ainsi que d'assurer la liaison Lviv-Erevan. Autres liaisons régulières autorisées mais dans un futur plus lointain : Tirana, Varna, Larnaca, Bourgas, Heraklion, Rhodes, Batoumi, Araxos, Alicante, Barcelone. Des destinations essentiellement touristiques. Le vols charters également : Antalya, Bodrum, Tivat (Monténégro) ou encore Monbasa (Kenya), Charm el-Cheikh (Egypte).

Plus de Boeing 737-800

Un impressionnant programme de vols à venir qui nécessitera l'arrivée d'avions supplémentaires. Bees Airlines compte actuellement deux Boeing 737-800 en flotte (numéros immatriculation UR-UBA et UR-UBB) et qui font l'objet de contrats de location auprès de GECAS. Auparavant exploités par Ukraine International Airlines, les deux appareils étaient disponibles suite à l'expiration de leurs précédents contrats de location. La crise a permis à Bees Airlines de reprendre les deux 737-800 avec un rabais de 30 % sur les nouveaux loyers. Et le contexte permet de trouver des baux intéressants qui permettent d'ores et déjà à Bee Airlines d'annoncer l'arrivée de deux Boeing 737-800 supplémentaires d'ici la fin 2021. 

Contexte porteur

Si la brutalité de la crise a durement affecté les transporteurs installés, low cost ou pas low cost, une brèche s'est ouverte pour les nouveaux entrants qui n'ont pas d'historique de coûts et partent d'une feuille blanche. C'est le cas de Bees Airlines qui clairement ambitionne de prendre la relève de la low cost ukrainienne SkyUp Airlines désormais en difficulté. Son ancien directeur général, Evgueni Khaynitski, a d'ailleurs choisi poursuivre avec Bees Airlines.
 

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription