4
Défense
La Défense, une des clefs de la relance ?
La Défense, une des clefs de la relance ?
© Airbus DS

| Yann Cochennec 532 mots

La Défense, une des clefs de la relance ?

Les présidents du Gifas et du BDLI appellent à une accélération de l'engagement de la France et de l'Allemagne sur les programmes de défense pour contre-balancer les effets de la crise sur la filière aéronautique civile. [...] (532 mots)

Cet article est réservé aux abonnés numérique Web.

Répondre à () :


Captcha
patrico delmondo | 20/05/2020 21:22

MDR ! 150 millions pour lancer le contrat d études du SCAF ! Avec ces moyens pour essayer à compenser la chute dramatique de l industrie aéronautique on va pas aller loin ! En France et en Europe on a pas cette culture de Drones de pointes et novateurs dans les nombreux domaines de défense qui ce font jours, à ce que l on peut lire régulièrement sur Air&Cosmos ! Alors que l'on a les idées et les capacités ingénieries! Des centaines de Milliards sont distribués a juste titre pour essayer de maintenir les industries et emplois, alors, l'aéro/space peut être une énorme opportunité ! Mais il faut de l'XtrèmeNovateur ! Hyd/Hyb !

Domerc | 20/05/2020 23:30

Surtout pas. Le budget est clairement trop important. Il est temps d'effectuer des coupes claires et profondes dans les budgets de ces militaires arrogants, racistes, nationalistes et INCULTES. Au contraire il faut un retour au communisme avec une relance massive en matière écologique et sociale. Les libéraux vont nous refaire le coup des dépenses militaires en extorquant l'épargne volée aux français pour faire des génocides et des charniers dt les civils seront les premières victimes.

XN | 22/05/2020 12:09

La clé de la relance ne réside pas dans le SCAF, digne successeur de l'Eurofighter dont il faut rester à bonne distance ! S'il faut soutenir le secteur, c'est d'abord en faisant tourner ses usines dès aujourd'hui, en commandant des Rafale pour retrouver un format d'aviation de combat conforme aux ambitions et aux engagements de notre armée, c'est à dire 300 appareils opérationnels (contre moins de 200 aujourd'hui) Le même raisonnement peut être suivi avec le transport, en ajoutant 20 A400M et 3 à 5 A330 MRTT aux exemplaires prévus, ainsi qu'une cinquantaine d'hélicoptères de différents types. Il faut également lancer d'urgence l'étude et l'industrialisation d'un successeur à l'Alpha Jet, une question dont on parle étrangement peu. Enfin, étudier et construire deux nouveaux porte-avions de capacité comparable au CDG avec 2030 comme horizon pour une qualification opérationnelle.

patrico delmondo | 22/05/2020 23:47

Pas d'accord, le Rafale est en fin de vie c est clair et net , même si on l aime ! Mais dans ce domaine pas de sentiments mais de l'ultra efficacitée novatrice ! Sont successeur devrait être déjà sous forme de proto ! On vois bien ou sont les Tops ! Il manque et manquera encore des figther TBA et THA longue distances ! Avec une Avionique radicale ! Mais c est un rêve de passion....

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription