advertisment-image

Inscription à la newsletter La Lettre de la Défense - réservée aux abonnés


0
Espace
La Chine rejoint à son tour la planète Mars
La Chine rejoint à son tour la planète Mars
© CASC

| Pierre-François Mouriaux

La Chine rejoint à son tour la planète Mars

Moins de 24 heures après les Emirats Arabes Unis, la Chine a placé autour de la planète rouge sa première sonde spatiale, Tianwen 1, devenant ainsi la sixième puissance martienne.

Ecran géant rouge

Des images de la salle de contrôle de la sonde chinoise Tianwen 1 circulent depuis hier sur les réseaux sociaux, montrant un immense panneau d’affiche rouge, couleur porte-bonheur dans l’empire du Milieu : elles signifient la réussite d’une étape cruciale de la mission : l’insertion sur orbite martienne.

Mercredi 10 février à 11 h 52 UTC (19 h 52, heure de Pékin), à l’approche de la planète Mars, l’engin de près de cinq tonnes avait en effet amorcé sa manœuvre de freinage finale, en allumant son moteur 3 000 N durant 15 minutes environ.

 

Sixième puissance martienne

La Chine rejoint ainsi le club très fermé des nations ou groupements de pays capables de placer une sonde autour de la planète rouge, après les États-Unis (1965), l'Union soviétique / Russie (1974), l'Agence spatiale européenne (2003), l'Inde (2014) et les Emirats Arabes Unis (2021).

 

L’atterrissage attendra

Le voyage de Tianwen 1 vers Mars, entamé le 23 juillet dernier, aura ainsi duré 202 jours.

Son atterrisseur, qui devait se poser à la surface de la planète rouge en mars ou avril, va en revanche devoir attendre mai ou juin, selon la Société de sciences et technologies aérospatiales de Chine (Casc).

 

On n’attend plus que Perseverance / Mars 2020

La veille de l’arrivée de la sonde chinoise, c’est la sonde émirienne Al-Amal qui avait rejoint la planète rouge.

Un troisième et dernier engin, l’atterrisseur Perseverance de la mission américaine Mars 2020 (équipée de la caméra-laser française SuperCam), est attendu à son tour la semaine prochaine, jeudi 18 février.

Perseverance doit se poser près du cratère Jezero vers 21 h 55, heure de Paris (avec un retard de 12 minutes-lumière), après la tumultueuse traversée de l’atmosphère martienne, d’une durée de sept minutes – les fameuses « sept minutes de terreur ».

Au moins deux événements en direct seront proposés au public français : sur la chaine YouTube de la Cité des Sciences et de l’Industrie à Paris (à partir de 19 heures) et sur la chaine YouTube du Cnes (à partir de 19 h 45).

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription