0
Défense
Kazakhstan : Perte d'un MiG-31
Kazakhstan : Perte d'un MiG-31
© DR

| Antony Angrand

Kazakhstan : Perte d'un MiG-31

L'évènement est suffisamment rare pour qu'il mérite d'être mentionné. Le 16 avril 2020, un MiG-31 D3 s'est écrasé dans la région de Karaganda au Kazakhstan et les pilotes ont réussi à s'éjecter. L'accident s'est produit suite à un incendie moteur, lequel a entraîné la perte de l'appareil.

Ejection au-dessus du Kazakhstan

Ce MiG-31 D3 s’est écrasé jeudi 16 avril dans la région de Karaganda au Kazakhstan, et les pilotes ont réussi à s'éjecter. " L’incident s’est produit au sud de la base aérienne de Karaganda. Après le décollage, un incendie s'est déclaré dans l’un des turboréacteurs. Après avoir reçu l'ordre de s'éjecter, les pilotes se sont d'abord assurés que l'énorme intercepteur ne finirait pas par s'écraser sur des habitations civiles en changeant de cap. L’équipage s'est alors éjecté ", a déclaré le ministère de la Défense kazakh. Les deux aviateurs ont gagné le sol et ont été récupérés sains et saufs. 

Second MiG-31 perdu suite à un accident 

Historiquement c'est le second MiG-31 perdu par accident. Le premier l'ayant été, hasard des circonstances, le 26 avril 2017. L'appareil s’était écrasé près du terrain d’essai de Telemba (République de Bouriatie, en Sibérie orientale) au cours d’une mission d’entraînement. Là encore, l'équipage avait réussi à s’éjecter. Il semblerait que cet appareil ait été abattu par erreur par son ailier, lors de manoeuvres et d'un tir d'un missile R-33 Vympel mais le ministère de la défense russe n'a jamais communiqué les raisons exactes de la perte de ce biréacteur. 

Capacité Mach 3

Le MiG-31 "Foxhound", selon le code Otan, est un dérivé évolué du MiG-25 "Foxbat". Cet imposant intercepteur à bord duquel prennent place un pilote et un opérateur radar (soit un membre d'équipage supplémentaire par rapport au MiG-25) dispose d'un radar aux capacités look down-shoot down et est capable de vitesses largement supersoniques (Mach 3). Sa construction fait majoritairement appel à l'acier, ses deux turboréacteurs Aviadvigatel D-30F-6 se caractérisent par leurs très grandes tuyères et leur poussée. Par rapport au MiG-25, le MiG-31 dispose également d'un train d'atterrissage en tandem, d'une voilure revue (trois longerons au lieu de deux sur le MiG-25, nouveaux becs de bord d'attaque, épaisseur plus importante entre autres). Le MiG-31 est également l'un des premiers appareils russes à bénéficier d'une perche de ravitaillement en vol, que le MiG-25 n'avait pas. 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription