0
Défense
Inde: Crash d'un Black Programme
Inde: Crash d'un Black Programme

| Yannick Genty-Boudry

Inde: Crash d'un Black Programme

Ce crash intervient au moment d'une recrudescence des combats entre la guérilla maoïste et le gouvernement indien

Origine mystérieuse

Le 29 mars 2021, un drone non identifié appartenant au DRDO (Defence Research and Development Organisation), l'agence de recherche du ministère indien de la défense, s’est écrasé lors de son atterrissage. Basé sur l’aéroport de Jagdalpur dans le sud de l'état du Chhattisgarh, il venait d’effectuer selon le communiqué officiel une mission contre les rebelles maoïstes. Cet incident qui n’a fait aucune victime a bloqué le fonctionnement de l’aéroport pendant plusieurs heures.

Les travaux pratiques du DRDO   

Ce drone opéré par le DRDO (évaluations, tests de nouvelles charges utiles ... ?) aurait été acheté à l’étranger selon des sources gouvernementales. Pourtant sa structure et ses dimensions ne sont pas sans faire penser au drone tactique Rustom 1 développé par le même DRDO. Un drone qui s'était déjà crashé à Jagdalpur il y a plus d'une dizaine d'années. Le DRDO dispose en effet sur ce site d'un centre de développement dédié aux UAV. Néanmoins, aucune précision sur l'origine de ce drone, ses capacités ou son rôle n’a été fournie par les autorités locales. Quelques heures après ce crash, l’épave à été retirée, ne laissant plus pour preuve de son existence que quelques photos prises à la dérobée par des témoins médusés. On peut toutefois douter du caractère opérationnel de cette mission, car la livrée orange et jaune fluorescent n'est guère compatible avec les règles de discrétion visuelle imposées aux plateformes militaires, surtout lorsqu'elles sont dédiées aux missions de reconnaissance discrètes par nature ...

La guérilla Naxalite 

Active depuis 1967 et considérée comme l’une des plus vieilles insurrections au monde, la rébellion naxalite d'influence maoïste opère en Inde dans plus de 60 districts, et majoritairement dans l’est du pays. Si elle est progressivement jugulée par le gouvernement indien, cette rébellion est néanmoins considérée comme la plus grande menace qui pèse actuellement sur la sécurité intérieure, et ce loin devant le terrorisme islamiste. La revendication des rebelles porte notamment sur une meilleure répartition des terres dans un pays où l'agriculture est le plus gros pourvoyeur d’emplois. Malgré des moyens colossaux, des échanges de prisonniers, et plusieurs accords de paix, les gouvernements successifs n’ont jamais réussi à endiguer les troubles, seulement à en réduire l'intensité.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription