1
Aviation Civile
IATA : hausse de 3,2% du chiffre d’affaires du transport aérien mondial en 2019, à 838 Md$
IATA : hausse de 3,2% du chiffre d’affaires du transport aérien mondial en 2019, à 838 Md$
© IATA

| HEGUY Jean-Baptiste 283 mots

IATA : hausse de 3,2% du chiffre d’affaires du transport aérien mondial en 2019, à 838 Md$

L'année 2019 devrait s'achever avec un trafic mondial en hausse de 4,2%, à plus de 4,5 milliards de passagers. Le bénéfice net du transport aérien mondial devrait s’établir à 25,9 Md$, en baisse de 5,13%.

Le secteur aérien mondial devrait générer en 2019 un chiffre d’affaires total de 838 Md$, en hausse de 3,2% par rapport à 2018, selon les chiffres annoncés par IATA (Association Internationale du Transport aérien) lors de sa rencontre annuelle avec la presse internationale à Genève, le 11 décembre. Le trafic mondial devrait s’établir à plus de 4,5 milliards de passagers en 2019, soit une croissance de 4,1% par rapport à 2018. 

Le bénéfice net du secteur aérien mondial devrait s’établir à 25,9 Md$, soit une baisse de 5,13% par rapport à 2018. Il devrait néanmoins repartir à la hausse en 2020, pour atteindre 29,3 Md$ (+13,1%). Pour l’année 2019, les trois marchés les plus contributeurs sont l’Amérique du Nord (16,9 Md$, en hausse de 16,5%), l’Europe (6,2 Md$, en baisse de 32,2%) et l’Asie-Pacifique (4,9 Md$, en recul de 20%). La situation devrait s’améliorer pour 2020, le bénéfice net attendu de la zone Asie-Pacifique remontant à 6 Md$, et celui de l’Europe à 7,9 Md$. Celui de la zone Amérique du Nord devrait être quasiment stable à 16,5 Md$. 

La bonne nouvelle vient aussi des prévisions concernant les dépenses liées au carburant. Lcs compagnies aériennes mondiales ont dépensé 188 Md$ à cause du fuel en 2019, soit une hausse de 4,4% par rapport à 2018. IATA anticipe pour 2020 une baisse de ces dépenses, à 182 Md$. Parallèlement, le poids du carburant dans les coûts des compagnies aériennes mondiales devraient passer de 23,7% en 2019 à 22,1% en 2020. Cette baisse s’explique par les effets différés des couvertures pétrolières et par le maintien en baisse des prix du pétrole. Pour 2020, IATA anticipe un prix moyen du baril de brent à 63 dollars. 

Répondre à () :


Captcha
KADEROS | 14/04/2020 14:04

C'est fini tout ca. Tout le monde descend.Terminus pour la mondialisation.

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription