1
Défense
General Atomics détaille sa vision du marché des drones Male
General Atomics détaille sa vision du marché des drones Male
© GA-ASI

| BOQUET Justine

General Atomics détaille sa vision du marché des drones Male

A l'occasion de la tenue de l'événement Euronaval, Air&Cosmos a interrogé Linden Blue, PDG de General Atomics Aeronautical Systems, Inc. Une interview à retrouver au complet dans le numéro du 16 octobre.

Pouvez-vous revenir sur les grands succès commerciaux de GA-ASI en 2020?

D’abord, nous avons hâte de fournir les derniers MQ-9 commandés par l’Armée de l’air espagnole (livraison finale prévue en novembre). Cette année, nous avons finalisé le contrat de production du Protector du Royaume-Uni avec des commandes initiales prévues pour un total de 16 aéronefs. En fait, le premier MQ-9B de série dans la configuration Protector a réalisé son premier vol le 25  septembre dernier. Nous avons également finalisé récemment le contrat pour le MQ-9B SkyGuardian pour la Belgique. L’Armée de l’air française a déployé une capacité d’armement sur ses MQ-9A fin 2019 et les trois derniers de ses six MQ-9A Block 5 seront livrés avant la fin de l’année. À la fin de 2019, le Gouvernement australien a annoncé la sélection du MQ-9B SkyGuardian pour les Forces de défense australiennes (ADF, Australian Defence Force). Il est également à noter que le premier équipage de l’U.S. Marine Corps (USMC) a été formé sur le MQ-9A Reaper pour soutenir ses missions en Afghanistan. L’USMC a également annoncé qu’ils allaient mettre fin à leur modèle de location et sont en cours d’acquisition d’APAD (aéronefs pilotés à distance) de GA-ASI afin d’exécuter des opérations multi-domaines (MDO, multi-domain operations), notamment la surveillance maritime. Ces décisions sont des signes clairs que la gamme des MQ-9 répond à la totalité des exigences opérationnelles de ses clients.

Nous avons hâte d’utiliser notre drone dénommé Avenger en guise de réponse initiale à la vision du programme Skyborg de l’Armée de l’air américaine. Nous le ferons voler en novembre en combinant un niveau poussée d’automatisation couplé à de l’intelligence artificielle. Nous l’intégrerons dans un ensemble d’exercices militaires à grande échelle l’année prochaine, lorsque nous validerons la capacité air-air déconcentrée de ces systèmes sans équipage à bord.

 

Pour lire cette interview dans son intégralité, ABONNEZ-VOUS en ligne à Air&Cosmos numérique, ICI.

NATO Pod.jpg
Le MQ-9 peut désormais emporter un pod Otan. © GA-ASI
NATO Pod.jpg

Répondre à () :


Captcha
patrico | 15/10/2020 21:35

Et oui ! Quand on suis (trop) passionnément l'actualité drones, UAV , figthers et autres...dans vos belles pages, de plus en plus partout dans le monde, comme la Turquie, les USA avec leurs programmes, LANCA, Skyborg, NGAD,... l interview de WMr Linden Blue avec son nouveau Avengers, Léonardo et la RAF avec leur programme Tempest et les essais drones Swarms! Sans parler de ce que s il doit ce préparer en secret bien ailleurs ! Et, que sur votre page suivante je vois que notre Marine étudie les performances du drone AR5 Tekever ! Je me dit que la il y a des projets novateurs qui ce perdent quelques part chez nous ! Mais cela je l avais écrit déjà, vous m avez lu. Dommage que je ne soit pas de ce "milieux" et que je ne posséde pas une table graphique ! C est un peu tard pour moi, car il y a un Énorme manque dans tous ces supers Aircrafts Unmanned IA MR MM.... Merci a vous de me laisser la parole, il faut que je regarde ailleurs.

| | Connexion | Inscription