0
Espace
Entrée en scène du microlanceur chinois Ceres
Entrée en scène du microlanceur chinois Ceres
© Galactic Energy

| Pierre-François Mouriaux

Entrée en scène du microlanceur chinois Ceres

La Chine ajoute un nouveau concurrent sur le marché commercial des lancements de petits satellites.

Présentation du lanceur

Le nouveau venu s’appelle Ceres 1 (Gushenxing 1), comme la déesse romaine de l'agriculture, des moissons et de la fertilité.

Ce microlanceur commercial a été développé par la startup chinoise Galactic Energy (Beijing Xinghe Dongli Space Technology), créée en 2018 à Pékin, qui a annoncé 43 M$ de levées de fond à ce jour.

Ceres 1 mesure 19 m et est doté de quatre étages (dont trois à propergol solide).

Il peut placer jusqu'à 350 kg sur orbite basse et 270 kg sur orbite héliosynchrone, à 700 km d’altitude.

 

Deuxième succès « privé » chinois

Le vol inaugural de Ceres 1 est intervenu le 7 novembre.

Le microlanceur a été mis en œuvre depuis la base de Jiuquan, dans le désert de Gobi.

Il a placé sur orbite basse un satellite d’une cinquantaine de kg, Tianqi 11, dédié à l’internet des objets.

Galactic Energy est ainsi devenue la quatrième « startup » chinoise à tenter de placer une charge utile sur orbite, et la deuxième entreprise « privée » chinoise à un parvenir, après le lancement réussi du microlanceur Hyperbola 1 de i-Space, le 25 juillet 2019.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription