0
Industrie
En 2020, Airbus Helicopters s'en est bien sorti
En 2020, Airbus Helicopters s'en est bien sorti
© Airbus Helicopters

| Antony Angrand

En 2020, Airbus Helicopters s'en est bien sorti

2020 aura été pour Airbus Helicopters une année relativement bonne si l'on tient compte des conséquences de la pandémie de Covid-19. Avec 289 commandes brutes et 300 livraisons, l'hélicoptériste se montre résilient face à la crise.

300 hélicoptères livrés

Par rapport au reste des constructeurs aéronautiques, Airbus Helicopters peut se vanter de connaître une situation relativement bonne. En 2020, Airbus Helicopters a enregistré 289 commandes brutes (soit 268 nettes) dans un marché difficile, fortement impacté par les conséquences économiques de la pandémie de covid-19. La société a livré 300 hélicoptères dans le monde malgré les restrictions de voyage, ce qui a entraîné une part stable de 48% du marché civil et parapublic (54% en 2019) et permettant ainsi à Airbus Helicopters de maintenir sa position de leader sur le marché. 

« Nous avons certifié le H145 à cinq pales et le H160 et jeté les bases solides de notre poursuite des technologies zéro émission avec notre démonstrateur CityAirbus », a déclaré Bruno Even, PDG d’Airbus Helicopters. Les principales livraisons en 2020 comprenaient le premier H145 à cinq pales acquis fin septembre par Norsk Luftambulanse, opérateur des services médicaux d’urgence par hélicoptère, suivi de livraisons à la DRF Luftrettung à la fin de l’année. Les premiers H225M ont été remis à l’armée de l’air koweïtienne ainsi que les premiers NH90 pour l’armée de l’air espagnole. Septembre a également vu la 463e livraison d’un UH-72A Lakota de l’usine Airbus Helicopters à Columbus, dans le Mississippi.

H145 et H135 devant

Les faits saillants côté commandes pour 2020 se composent de 84 hélicoptères H145, dont 17 UH-72B pour l’armée américaine, les premières versions équipées de Fenestron et Helionix à être commandées. Le H135 a réalisé de solides ventes avec 33 unités et a également reçu la certification EASA avec une masse maximale au décollage portée à 3100 kg ainsi que la certification simple pilote cockpit IFR Helionix à la fin de 2020. Milestone Aviation et Heli-Union sont tous deux devenus de nouveaux clients pour le H160, commandé pour répondre à un large éventail de missions, y compris le transport offshore -onze machines ont été commandées jusqu'alors-.

Le NH90 a connu une année 2020 réussie avec la Bundeswehr en passant une commande de 31 hélicoptères navals pour remplacer la flotte vieillissante de Sea Lynx qui devrait être retirée. La Direction générale de l’armement (DGA) a confirmé le développement d’une nouvelle version Standard 2 pour équiper les forces spéciales de Français et le premier NH90 pour le Qatar a effectué son premier vol à la fin de l’année.

Soutien technique et logistique

Du côté du soutien à la clientèle et du service, il y a eu une fois de plus une forte performance pour les contrats de soutien HCare, avec de nouveaux clients qui rejoignent les rangs tels que la National Aeronautics and Space Administration (NASA) et Air Methods Corporation. Face à la pandémie mondiale, l’entreprise s’est mobilisée pour soutenir ses clients militaires et civils grâce à des niveaux élevés de soutien technique et logistique, de nouvelles solutions d’apprentissage à distance et à l’assistance directe d’Airbus Helicopters pour mettre des équipements de protection à la disposition des pilotes et des équipages. Une nouvelle plate-forme client collaborative AirbusWorld a été lancée sur la base des commentaires des clients, offrant une expérience utilisateur simplifiée et de nouvelles fonctionnalités visant à favoriser un dialogue ouvert entre les opérateurs et avec l’entreprise.

2020 a également vu chez Airbus Helicopters le premier vol entièrement automatique de CityAirbus, un démonstrateur qui jouera un rôle important dans le développement du vol zéro émission et dans la préparation du futur marché de la mobilité aérienne urbaine. Le VSR700 a de son côté réalisé son premier vol libre en juillet et des essais autonomes d’atterrissage au pont à la fin de l’année.

 

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription