0
Constructeurs
Embraer recule l'entrée en service de l'E175-E2 d'un an
Embraer recule l'entrée en service de l'E175-E2 d'un an
© Embraer

| Antony Angrand

Embraer recule l'entrée en service de l'E175-E2 d'un an

2021. L'Embraer E175-E2 entrera en service avec un retard d'un an. L'une des raisons avancées repose sur l'échec des trois principales compagnies aériennes américaines (United, American et Delta Airlines) à négocier avec leurs pilotes, via la scope clause, la limite de la masse maximale au décollage des appareils volant au sein des filiales régionales.

Si l'E175 actuel d'une capacité de transport de 76 passagers est dans les limites, la version E2, plus lourde ainsi que le Mitsubishi MRJ-90 ne le sont pas. Et pour le moment, les pilotes des compagnies aériennes mentionnées ci-dessus ne semblent pas prêts à faire des concessions.

Malheureusement, à la fois pour Embraer aussi bien que Mitsubishi, l'interêt le plus fort tant pour l'E175-E2 que le MRJ90 provient des compagnies aériennes régionales américaines... dont aucune ne pourra exploiter ces appareils à moins d'un changement de la scope clause. Pour Mitsubishi, le problème est un peu moins grave, au sens ou l'avionneur a précisé à ses clients américains qu'ils pouvaient modifier leurs commandes, passant ainsi du MRJ-90 au plus petits MRJ-70.

En ce qui concerne Embraer, une autre des raisons avancées concernant la décision de recul de la date d'entrée en service de l'E175-E2 repose sur l'intérêt que suscite l'E175 actuel sur le marché nord-américain. Plus de 330 E175 ont été vendus depuis janvier 2013 en Amérique du Nord, selon l'avionneur brésilien. 

Les accords passés entre les pilotes et leurs compagnies aériennes ne pourront être remis en cause dans le meilleur des cas qu'en 2020, année au cours de laquelle les masses maximales au décollage et le nombre de passagers transportées par appareil feront peut-être l'objet d'une modification.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription