advertisment-image

Inscription à la newsletter La Lettre de la Défense - réservée aux abonnés


2
Espace
Dix passagers à bord de la Station spatiale internationale
Dix passagers à bord de la Station spatiale internationale
© NASA TV

| Pierre-François Mouriaux

Dix passagers à bord de la Station spatiale internationale

Chaque fin de semaine, une image qui a fait l’actualité ou retenu notre attention. Le 9 avril, un nouveau vaisseau russe s’est amarré au complexe orbital, portant à dix le nombre de ses passagers – Américains, Russes et Japonais.

Rendez-vous express

Le 9 avril, trois jours avant les 60 ans de la « prodigieuse journée » de Youri Gagarine, pour reprendre une expression du journaliste Albert Ducrocq, co-fondateur de la revue Air & Cosmos en mars 1963, le vaisseau russe Soyouz MS 18 a été expédié vers la Station spatiale internationale.

Baptisé Yuri.A. Gagarin pour l’occasion, l’engin embarquait les cosmonautes russes Oleg Novitski et Piotr Doubrov, accompagnés par l’astronaute américain Mark Vande Hei, qui a intégré l’équipage le 9 mars dernier à la place de son homologue russe Sergueï Korsakov.

Lancé à 7h42 UTC depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, le Soyouz MS 18 s’est amarré 3 heures et 23 minutes plus tard au port nadir du module d’amarrage russe Rassvet.

 

Sept et trois qui font dix

Les trois membres du Soyouz MS 18 vont retrouver à bord de l’ISS les sept membres de l’Expedition 64 : ceux arrivés le 14 octobre 2020 avec le Soyouz MS 17 (les Russes Sergueï Ryjikov et Sergueï Koud-Svertchkov, et l’Américaine Kathy Rubins), et ceux arrivés le 17 novembre suivant avec le Crew Dragon « Resilience » (les Américains Michael Hopkins, Victor Glover et Shannon Walker, et le Japonais Soichi Noguchi).

Soit dix astronautes au total, ici regroupés peu après l’amarrage du Soyouz MS 18 pour la traditionnelle liaison télévisée d’accueil des nouveaux arrivants.

De gauche à droite : Shannon Walker, Soichi Noguchi, Sergueï Koud-Svertchkov, Sergueï Ryjikov (avec un polo rouge), Kathy Rubins (en partie cachée), Michael Hopkins, Victor Glover, Mark Vande Hei (au premier plan), Oleg Novitski et Piotr Doubrov.

La cohabitation des trois équipages doit durer une semaine, jusqu’au départ du Soyouz MS 17, le 17 avril.

 

En attendant Thomas Pesquet

Ce sera ensuite au tour de la mission Crew 2 du Crew Dragon de rejoindre le complexe orbital, le 22 avril.

Ce sera la première mission de SpaceX utilisant une capsule éprouvée (celle de la mission Demo 2, utilisée entre mai et août 2020) et un étage éprouvé (le B1061, qui a servi à Crew 1).

Y prendront place les Américains Shane Kimbrough et Megan McArthur, le Japonais Akihiko Hoshide et le Français Thomas Pesquet, donnant le coup d’envoi à l’Expedition 65 et à la mission Alpha.

Avec cette fois onze personnes simultanément sur orbite.

Répondre à () :


Captcha
patrico | 12/04/2021 16:14

Waouhh ! Ils vont au self a tour de rôle ! Qui fait le ménage ? MDR. Bon séjour et travaillez bien!

Sturmbauer - Surgé Andrea | 13/04/2021 10:49

Merci pour ce partage! C'est merveilleux!

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription