1
Défense
Défense : Le Vador n°1 fait son coming out
Défense : Le Vador n°1 fait son coming out
© Jean-Marc Tanguy

| Jean-Marc Tanguy

Défense : Le Vador n°1 fait son coming out

Le 15 octobre, à Evreux, l'Armée de l'Air et de l'Espace a dévoilé son premier vecteur aéroporté, de désignation, d'observation et de reconnaissance ou VADOR.

Du Vador pour l'escadron 1/54 Dunkerque

Elle en avait brièvement livré une photo dans Air Actualités lors de la livraison, début août ; le 15 octobre, à Evreux, l’Armée de l’Air et de l’Espace a dévoilé aux auditeurs de l’IHEDN et stagiaires de l’école de guerre son premier vecteur aéroporté, de désignation, d’observation et de reconnaissance (VADOR). Un joli sigle, mais surtout un clin d’oeil aux premiers avions ISR, loués à CAE Aviation, dont le patronyme réfère à un autre personnage de la Guerre des Etoiles. Un deuxième avion sera livré fin novembre à la DGA, avant d’être réceptionné comme le premier par l’escadron électronique aéroporté 1/54 Dunkerque d’Evreux. 

Capacité de ciblage embarqué

Selon les personnels de l’unité croisés par Air & Cosmos à Evreux, l’appareil répond au besoin, avec une boule optronique Flir Systems, une électronique d’interception Thales, et une transmission Satcom Eclipse Global Connectivity. Les consoles de missions au sol et en l’air font appel à la technologie Amascos de Thales, développée à l’origine pour les avions de missions, notamment en surveillance et patrouille maritimes. Contrairement aux avions ISR actuels déployés en zone opérationnelle, une capacité de ciblage embarqué sera disponible. Ce sera une des missions du copilote. Le troisième Vador dit « ACAS » (acquisition ALSR supplémentaire, dans le cadre du plan de relance de juin dernier) sera au standard 2, qui inclura un SAR/GMTI de la gamme Thales. 

Mise en service pour l'été 2021

Ce dernier aura sans doute profité du modèle intégré au drone Watchkeeper vendu à l’Army britannique. La cible est à huit appareils VADOR à l’horizon 2030. Deux autres sont déjà annoncés pour 2026. La mise en service du premier Vador est annoncée pour l’été 2021. Néanmoins, il semble évident que l’appareil effectuera de brefs passages en Opex d’ici là. Une première capacité opérationnelle est attendue en février. La formation des personnels sur le nouveau système monte en puissance. Les premiers se sont formés sur les appareils loués par l’Armée de l’Air et de l'Espace au secteur privé à partir de 2017, avant de servir en zone opérationnelle. Une demi-douzaine d’équipages à cinq personnels (trois en tranche arrière, deux pour la conduite) seraient déjà opérationnels.

Répondre à () :


Captcha
Esse | 20/10/2020 08:48

Vous vous dites site Français mais vs ne pouvez pas vous empêcher d utiliser des mots Anglais à tout va. Coming out en 1er lieu. Ça sera à quoi ? A vous rendre intéressant ?c est de la prétention mal placée. Respectez notre langue.

| | Connexion | Inscription