12
Défense
Défense : comment l'Armée de Terre prépare le Caïman standard 2
Défense : comment l'Armée de Terre prépare le Caïman standard 2
© Airbus

| Jean-Marc Tanguy

Défense : comment l'Armée de Terre prépare le Caïman standard 2

Discrètement mais sûrement, le NH-90 Caïman standard 2 progresse vers la configuration finale, qui reste encore à geler avec encore « quelques mois » nécessaires.

10 appareils pour le 4e régiment des Forces spéciales

Le GAMSTAT, l’officier de programme et le directeur de programme de la DGA sont venus récemment au 4e régiment des forces spéciales (RHFS) de Pau, qui sera le premier livré avec 10 Airbus Helicopters Caïman prévus en 2025-2026 (cinq chaque année). Puis, tout ou partie de ce standard 2 sera appliqué à la flotte de l’Armée de Terre et sans doute, à des clients exports. Ce qui pourrait aussi relancer les ventes d’appareils neufs. Plusieurs points restent à régler pour la configuration née au 4e RHFS. En matière d’aérocordage, un point peut être ouvert sur la poutre de queue (à l’instar de ce qui existe sur Chinook) en plus des points aux portières (le Caracal peut armer jusqu’à quatre points).

Obtenir la capacité grappe

La réflexion est aussi toujours ouverte pour la capacité grappe, a priori réglée avec le recours au crochet de sling, mais c’est une option technique qu’il faut « sécuriser » puisqu’une dizaine d’opérateurs y seront raccordés en vol. Traditionnellement, les grappes sont connectées, via une trappe, à la BTP, ce qui n’est pas possible sur Caïman. Autre problématique qui reste à régler, les positions des armes de bord, qui seront relocalisées sur des fenêtres dédiées vers l’avant de l’appareil, comme sur Caracal, afin de libérer les portes d’accès à la soute pour les aérocordages et les accès/sorties quand la machine est posée. Le régiment doit aussi préparer la montée en puissance de sa ressource humaine au sein de l’EOS1, actuellement sur Cougar. 

Sans oublier la caméra grand champ

Pour l’heure, l’Armée de Terre a donné la priorité du Caïman (d’origine) au 3e RHC, mais le 4e RHFS a commencé à sédimenter, avec des personnels envoyés se former au 1er RHC, qu’ils soient navigants ou mécaniciens. Un premier pilote Caïman natif intégrera aussi le 4e RHFS cette année, et se formera sur Cougar, avant de revenir à son premier appareil, une fois les premiers standard 2 livrés. Quelques sujets majeurs restent néanmoins à régler : la caméra grand champ, une des plus-values de l’appareil, qui n’est pas financée pour l’instant. Et la commande d’un deuxième batch d’une dizaine de machines pour l’EOS3, ce qui permettrait de rétrocéder ses huit Caracal à l’Armée de l’Air. Et évidemment, d'harmoniser le parc d'hélicoptères de manoeuvre.

Répondre à () :


Captcha
joseph | 03/05/2021 12:25

Euh... ça veut dire quoi EOS 1, EOS 3 ? abréviation de type anglophone j'imagine

Jean-François BRILLANT | 03/05/2021 12:36

Aucun anglicisme... EOS pour "Escadrille des Opérations Spéciales"

L'amateur d'aéroplanes | 03/05/2021 14:40

Niveau abréviation, a quoi correspond le BTP ?

Armand | 03/05/2021 15:18

Boite de Transmission Principale.

François-01 | 03/05/2021 16:07

Toujours pas de perche de ravitaillement de prévue ? A quoi bon s'évertuer à qualifier les A400M comme ravitailleurs d'hélicos, et acquérir des C130 tanker, si les hélicos n'ont pas de perche de ravitailement ?!

Delta | 03/05/2021 17:06

Les hélicoptères caracal sont les seuls hélicoptères en Europe avec une perche de ravitaillement.

Hardy jean | 03/05/2021 18:25

Tirés bien

forget | 04/05/2021 09:38

Les informations et les commentaires très bien expliqués. Bonne journée et Merci

forget | 04/05/2021 09:39

Les informations et les commentaires très bien expliqués. Bonne journée et Merci

Raoul | 04/05/2021 11:27

L'intérêt de la perche de ravitaillement, s'il n'est pas nul, concerne un volume très limité de missions. Les HM ont des autonomies déjà confortables avec des réservoirs additionnels. Pour ce qui est de l'infiltration de commandos à grande distance, il existe d'autres techniques bien plus discrètes (SOTGH/DSV). Vu le confort des sièges troupe, après plus de 5 heures assis sans bouger, les meilleurs commandos équipés sont très "entamés"... La méthode de plots de ravitaillement avancés permet aussi de se dégourdir les jambes!

DETEY | 05/05/2021 11:29

Très bonnes informations sur notre savoir-faire ?

Fred | 05/05/2021 22:36

Est il vrai que cet hélicoptère à une faible disponibilité et a un cout prohibitif a l'entretien ?

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription