0
Défense
Deux Tu-95 au-dessus de la Manche
Deux Tu-95 au-dessus de la Manche
© DR

| Antony Angrand

Deux Tu-95 au-dessus de la Manche

Retour aux méthodes de la guerre froide. Deux bombardiers lourds Tupolev Tu-95 Bear ont survolé la Manche le 28 janvier, provoquant un affolement des défenses aériennes du Royaume-Uni, de Norvège et de France. Les écoutes des échanges radio ont révélé que l'un des deux bombardiers stratégiques transportait une arme nucléaire, qui était probablement inerte.

Les deux Tu-95 ont d'abord été repérés au large de la Norvège, volant de concert avec deux ravitailleurs en vol Illiouchine Il-78 et escortés par deux MiG-31. Ce qui a aussitôt entraîné le décollage de deux F-16 norvégiens qui ont encadré les deux quadrimoteurs. Les appareils russes ont poursuivi leur vol vers le sud, survolant ensuite la Manche avant de longer les côtes britanniques à une distance moyenne de 40 km.

N'ayant pas déposé de plans de vol, les deux Tu-95 ont ensuite provoqué une pagaille au niveau du trafic aérien, ce qui entraîna le déroutement de plusieurs avions civils, ainsi que le décollage de deux chasseurs Typhoon venus escorter à leur tour les deux Tupolev qui poursuivirent leur vol comme si de rien n'était. Un Rafale de la base aérienne de Creil a également décollé pour aller à la rencontre des bombardiers russes. La permanence opérationnelle de Lann-Bihoué, constituée de deux Mirage 2000, fut mise en état d'alerte.

Le ministère de la défense russe a souligné que les vols sont effectués conformément aux normes internationales de survol des eaux neutres et sans violer les frontières d'autres états. Toujours est-il que l'ambassade russe au Royaume-Uni a été sommée de donner des explications, tandis qu'à Paris, aucun commentaire n'a été fait sur cette visite impromptue des deux Tupolev...

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription