1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Applications

0
Couverture
© Nexeyia
11/01/2019 10:13 | Par Pierre-François Mouriaux

Deux nanosatellites du Cnes confiés à Arianespace

Les contrats de lancement de deux nanosatellites innovants du Cnes ont été annoncés le 9 janvier, à l’occasion de la conférence de presse d’Arianespace.

Deux nanosatellites seront embarqués cet automne depuis le Centre spatial guyanais à bord d’un lanceur Soyouz, en tant que charges utiles auxiliaires avec le satellite chasseur d’exoplanètes Cheops de l’ESA (fourni par la Suisse) et le satellite d’observation radar italien SkyMed SG 1 (construit par Thales Alenia Space).

Le premier nanosatellite, Angels (Argos Neo on a Generic Economical and Light Satellite), est un instrument de collecte et de localisation des signaux et messages du système Argos de 30 kg, développé avec le groupe toulousain Nexeya.

Le second nanosatellite, Eyesat, est un triple cubesat de 8 kg dédié à l’étude de la lumière zodiacale et de la Voie lactée, développé dans le cadre du projet pédagogique Janus (Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites des Universités et des écoles de l’enseignement Supérieur).

 

54 lancements en attente.

Ainsi, le carnet de commandes d’Arianespace (qui s’est étoffé de 18 nouveaux contrats en 2018) atteint désormais 4,2 Md€, pour 36 clients différents.

C’est l’équivalent de 54 lancements (13 sur Ariane 5, 5 sur Ariane 6, 26 sur Soyouz et 10 sur Vega/Vega C), dont 70 % pour des clients commerciaux.

Les missions se répartissent essentiellement entre les télécommunications (68 %) et l’observation de la Terre (24 %).

Arianespace CNES Contrat Nexeya Soyouz

Répondre à () :

| Connexion | Inscription