0
Espace
De SPOT à Pléiades, l'aventure continue © Spot Image diffusion/Airbus DS Intelligence

| Pierre-François Mouriaux

De SPOT à Pléiades, l'aventure continue

« Nous sommes tous les enfants de SPOT et, si l'on peut dire, du djebel Amour. » Jean-Yves Le Gall, président du Cnes, lors des 30 ans de SPOT 1 à la Cité de l'Espace de Toulouse lundi 22 février 2016.

Il y a 30 ans, le 22 février 1986, une fusée Ariane 1 plaçait sur orbite héliosynchrone le satellite SPOT, premier observatoire optique de la Terre réalisé en Europe. Dès le lendemain, il réalisait deux images historiques : la première (en noir et blanc) dévoilait la plaine du Pô en Italie sous la neige avec des détails de 10 m, et la seconde (en couleurs) le djebel Amour dans le Sahara algérien avec des détails de 20 m.

« Tout était nouveau à l'époque, raconte Gil Denis, ingénieur chez Airbus Defence and Space : le logiciel embarqué, le fonctionnement autonome du satellite, le pointage de l’instrument, les instruments d’observation, les enregistreurs de bord, le traitement des images au sol... Beaucoup de choix technologiques étaient des premières. Relever le défi et surmonter les difficultés n’a pas toujours été facile. Avec le recul, les équipes, gardent le souvenir d’un travail épuisant mais exaltant. »

Tandis que la société Spot Image (créée en 1982 par le Cnes et devenue aujourd'hui Airbus Defence and Space Intelligence) se développait sur le marché des images satellite, d'autres exemplaires SPOT furent construits et lancés, atteignant avec SPOT 6 et SPOT 7 une résolution de 1,5 m par pixel. La filière s'est enrichie avec la famille Pléiades, inaugurée en 2011 et équipée de capteurs de 70 cm de résolution (fournissant de images de 50 cm après traitement). Prévue pour 2020, la prochaine génération, THR NG, sera capable d'atteindre 30 cm par pixel.

Initié par la France (par l'intermédiaire du Cnes, financeur principal et maître d'ouvrage), la Suède et la Belgique, le programme SPOT (satellite probatoire pour l'observation de la Terre) a mobilisé de multiples partenaires tels Airbus Defence and Space (maître d'oeuvre), Thales Alenia Space (responsable de la télémesure image, puis de l'instrument pour les Pléaides), Telespazio (pour le support technique des lancements à Kourou et l'exploitation du centre de contrôle des satellites), SEP Image, Capgemini, IGN, CS Communication et Systèmes, ainsi que de nombreux sous-traitants.

 

L'observation optique en France en quelques dates

1973 : création du GDTA (Groupe pour le Développement de la Télédétection Aérospatiale)

1978 : lancement du programme SPOT

1981 : installation de la station d’Issus-Aussaguel

1982 : création de la société Spot Image

1986 : lancement de SPOT 1

1995 : lancement du satellite militaire Hélios 1A

2002 : lancement de SPOT 5

2011-2012 : lancement des Pléiades 1A et 1B

2012-2014 : lancement des SPOT 6 et 7

2022 : lancement prévu de THR NG

 

Quelques chiffres

4,1 Mr$ : le poids de la filière mondiale d’observation spatiale. Une économie est portée par une trentaine de fabricants et lanceurs de satellites, 8 opérateurs commerciaux, près de 10 fabricants d’équipements au sol et environ 300 fournisseurs de services. (Source : L’Usine nouvelle)

30 millions : le nombre d’images collectées depuis 1986 par la famille des satellites SPOT

200 000 : le nombre d'images mises gratuitement à disposition de la communauté internationale dans le cadre du programme Spot World Heritage (www.theia-land.fr)

750 : le nombre d'images que peuvent fournir SPOT 6 et 7 par jour en moyenne

13 ans : la durée moyenne de la durée de vie des satellites SPOT 1 à SPOT 5

30 cm : la résolution prévue de THR NG en 2022

7,4 km/seconde : la vitesse d'un satellite d'observation de la Terre sur orbite basse

1 milliseconde : le temps nécessaire pour acquérir une trace au sol de 7 m.

 

Pour en savoir plus

http://www.geo-airbusds.com/fr/5761-galerie-d-images-resultats-de-la-recherche?world=2414

https://cnes.fr/fr/la-terre-vue-de-lespace-30ans-d-innovation

http://regard-sur-la-terre.over-blog.com/

et le numéro 2489 d'Air & Cosmos (en kiosque le 26 février 2016)

 

 

 

 

 

SPOT Spot Image Cnes Airbus Defence and Space Airbus Defense and Space Intelligence Thales Alenia Space Telespazio Ariane A321 Vietnam Airlines Messier Bugatti Dowty Safran MRO

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription