1
Aviation Civile
De l'Airbus A220 ou de l'Embraer E190-E2 dans le Pacifique Sud
De l'Airbus A220 ou de l'Embraer E190-E2 dans le Pacifique Sud
© Airbus

| La rédaction

De l'Airbus A220 ou de l'Embraer E190-E2 dans le Pacifique Sud

La jeune compagnie aérienne Fly Coralway, qui vient de recevoir sa licence de transporteur aérien de la part du gouvernement polynésien, veut relancer la mythique "Route du Corail" au moyen d'Airbus A220 ou d'Embraer E190-E2.

Airbus A220-100 ou Embraer

Deux hommes ont décidé de faire revivre la mythique "Route du Corail" lancée dans les années 50 et qui reliait alors au moyen d'un Short Solent amphibie Auckland (Nouvelle Zélande) à Papeete via les Iles Fidji, les Samoa et les Iles Cook. Ces deux hommes, l'entrepreneur Louis Alphonse, et le consultant Louis Bôle, ont donc créé dans ce but une compagnie aérienne baptisée Fly Coralway qui a reçu son CTA (certificat de transporteur aérien) le 10 novembre dernier. Il s'agit de rebâtir le réseau mais en reliant Nouméa à Papeete et cette fois avec de l'Airbus A220-100 ou de l'Embraer E190-E2. Le jeune transporteur vise deux exemplaires qui ont de fortes chances d'être pris en location. Les deux modèles sont propulsés par des versions différentes du Pratt & Whitney GTF.

Entre 98 et 130 sièges

Fly Coralway est parti sur un aménagement en deux classes dont une Premium qui prendrait neuf à 16 sièges. Pour l'Airbus A220-100, le transporteur semble viser un capacité totale de 107 sièges dont 12 en Premium tandis que l'Embraer E190-E2 est à 97 sièges dont neuf en Premium. Fly Coralway vise un lancement des premiers vols commerciaux à partir du mois de mai 2021. A condition d'obtenir les droits de trafic nécessaires pour cette future desserte intra-Pacifique Sud. La démarche devrait trouver un écho favorable puisqu'elle fait l'objet de nombreuses discussions, et depuis longtemps, au sein du Forum des Îles du Pacifique-FIP, ou encore de la South Pacific Tourism Organization. 

Base à Wallis et Futuna

La base d'opérations sera implantée sur l'aéroport de Wallis-Hihifo à Wallis et Futuna. Fly Coralway cherche à embaucher une petite centaine de personnes. Les fréquences prévues sur les différentes lignes sont de trois par semaine entre Nouméa et Wallis, deux par semaine entre Tahiti et Nandi (Fidji), Tahiti et les Samoa. Entre Wallis et Nandi, trois fréquences hebdomadaires sont aussi envisagées. Un futur réseau qui viendrait compléter celui d'Air Vanuatu qui a commandé ferme deux A220-100 et deux A220-300 pour développer ses liaisons sur la Nouvelle-Zélande mais aussi les Iles Fidji et la Nouvelle-Calédonie.

Répondre à () :


Captcha
Aubin | 26/11/2020 11:05

Bonne nouvelle pour casser le monopole d'Aircalin et ses tarifs prohibitifs

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription