1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Industrie

0
Couverture
© Finmeccanica
21/03/2016 15:31 | Par Jean-Pierre Husson

De Finmeccanica à Leonardo, en passant par One Company

A partir du 1er janvier 2017, Finmeccanica s'appellera Leonardo, en rérence à Léonard de Vinci. La décision a été annoncé à l'occasion du dernier conseil d'administration du groupe aérospatial et de défense italien. Cette décision s'inscrit dans le cadre du processus de réorganisation, dit Nuovo Modedello Organizzativo e Operativo (nouveau modèle organisationnel et opérationnel), entrepris avec la création, l'année dernière, de One Company, qui a fait passé Finmeccanica d'un statut de holding gérant plusieurs sociétés à celui d'entreprise unique. La décision doit encore être validée par ses actionnaires, qui doivent se réunir les 22, 27 et 28 avril. Une simple formalité en fait car ces deniers peuvent être satisfaits des résultats obtenus l’an passé, la société affichant pour 2015 un bénéfice net de 527 millions d’euros, soit 27 fois plus des 20 millions de 2014, pour un chiffre d’affaires stable, à 12,995 milliards d’euros (progression de 1,8%). Se félicitant de la rentabilité du groupe, l’administrateur délégué Mauro Moretti, a précisé que l'excédent brut d’exploitation (EBE) a progressé de 19 % sur un an; une progression qui, notamment, a permis de réduire la dette de 17 %, de 3,962  à 3,278 milliards d’euros. Bref, des performances supérieures aux attentes des analystes.

   L’intérêt pour une augmentation de la participation de la société dans Avio Spazio a de nouveau été évoqué, mais pas à « n’importe quel prix »  a tenu a préciser Mario Moretti. Selon une source industrielle italienne interrogée par Air & Cosmos, des discussions avec le fond d'investissements britannique Civen seraient en cours pour une augmentation du capital (14% actuellement) et la transaction pour une prise de contrôle de Avio Spazio pourrait être l’une des premières opérations de la future Leonardo. Quant à la participation italienne au sein de MBDA (25%), celle-ci est toujours «sous examen» a déclaré Mario Moretti: «Chaque fois que des avions de combat sont vendus, qu'il s’agisse de l'Eurofighter ou du Rafale, la valeur de MBDA augmente et nous nous attendons qu'elle augmente encore.»

Finmeccanica MBDA Leonardo

Répondre à () :

| Connexion | Inscription