0
Espace
Décès de Gene Cernan, dernier homme sur la Lune © NASA

| Pierre-François Mouriaux

Décès de Gene Cernan, dernier homme sur la Lune

Le commandant de la dernière mission habitée américaine sur la Lune est décédé le 16 janvier, à l’âge de 82 ans. Depuis plusieurs mois, il parcourait le monde pour présenter un documentaire qui lui était consacré.

Né le 14 mars 1934 à Chicago (Illinois), Eugene A. Cernan était petit-fils d'émigrants tchèque et slovaque, établis dans la région de Chicago avant la Première Guerre mondiale. Titulaire d’une licence en ingénierie électrique de l’université Purdue à Lafayette (Indiana) et d’une maîtrise en sciences aéronautiques de l’Ecole Supérieure de la Marine à Monterey (Californie), il avait intégré l’Aéronavale en 1952 et était devenu pilote cinq ans plus tard. C’est en octobre 1963 qu’il avait rejoint le troisième groupe d’astronautes de la Nasa (dans lequel figurait notamment Buzz Aldrin, le deuxième homme sur la Lune). Il fut d’abord affecté au contrôle des systèmes de propulsion et de la pression dans les réservoirs des lanceurs du programme Gemini, puis désigné pilote de l'équipage de réserve de Gemini 9, aux côtés de Tom Stafford. Après l’accident d’avion mortel de l’équipage titulaire, Charlie Bassett et Elliott See, l’équipage de réserve devint équipage principal. Le vol se déroula du 3 au 6 juin 1966 et, à cette occasion, Gene Cernan effectua la troisième sortie dans l'espace de l'histoire.

A 15 km de la surface lunaire.

L’astronaute fut ensuite doublure de Buzz Aldrin pour la mission Gemini 12 (novembre 1966) et de Walter Cunningham pour Apollo 7 (octobre 1968), avant d’être désigné pilote du module lunaire de la mission Apollo 10. Pour cette ultime répétition du premier débarquement sur la Lune (qui s’est approchée à 15 km du sol, le 22 mai 1969), Tom Stafford était de nouveau commandant de bord, et John Young pilote du module de commande.

Après avoir servi de doublure à Alan Shepard, commandant du vol Apollo 14 (février 1971), Gene Cernan fut nommé commandant de la dernière mission sur la Lune, aux côtés de Ronald Evans et Jack Schmitt. Apollo 17 séjourna plus de trois jours dans la vallée Taurus-Littrow, du 11 au 14 décembre 1972. « C’est le plus grand moment de ma vie, déclara le onzième Américain sur la surface sélène à sa descente du module lunaire Challenger. J’ai l’impression de porter la hotte du Père Noël. »

Remonté le dernier à bord du LM, il s’attribua le titre de « dernier homme sur la Lune », tout en regrettant de toujours le conserver.

C'est à l'occasion de cette ultime mission lunaire que Gene Cernan réalisa la célèbre image de la Terre dans sa globalité, la « bille bleue » (blue marble), le 7 décembre, à une distance de 45 000 km. Elle aurait contribué à la prise de conscience collective de la fragilité de notre planète (l'effet de vue d'ensemble, ou « overview effect ») et influencé les courants écologistes.

Carrière post-Nasa.

Entre 1973 et 1975, Gene Cernan participa à la préparation du premier vol américano soviétique (Apollo-Soyuz Test Project), à nouveau commandé par Tom Stafford. Peu enthousiasmé par les perspectives du programme navette, il quitta la Nasa et la Navy en 1976. Après avoir été vice-président international de la société Coral Petroleum à Houston (Texas), il créa en 1981 sa propre entreprise, The Cernan Corporation, qui regroupe des consultants dans les domaines de l’énergie, de l’aérospatiale et des industries connexes. Il fonda ensuite le Cernan Group, pour favoriser les échanges entre les constructeurs et les jeunes sociétés de transport spatial. Il fut également directeur du marketing de la Digital Equipment Corporation, et membre du comité de direction de la General Space Corp. Il fut enfin président du conseil d’administration de la Johnson Engineering Corporation, fournisseur de simulateurs de vol de postes de pilotage pour la Nasa.

Commentateur régulier pour la chaîne ABC, Gene Cernan participa à de nombreuses commémorations spatiales et à plusieurs documentaires, le dernier étant celui du réalisateur britannique Mark Craig, The Last Man on the Moon, en 2016. Ses mémoires, parfois décapantes, furent publiées en 1999, et traduites en français chez Altipresse en 2010, sous le titre « J’ai été le dernier homme sur la Lune ». En septembre 2011, avec Neil Armstrong, le premier homme sur la Lune, il s’adressa au Congrès pour sévèrement critiquer le choix de Barack Obama d’avoir annulé le programme Constellation de retour vers la Lune pour des missions de longue durée.

« Les empreintes de Gene restent sur la Lune, et ses réalisations sont imprimées dans nos cœurs et nos souvenirs », a déclaré l'administrateur de la Nasa, Charles Bolden, à l’annonce de la disparition du pionnier.

« J’ai perdu un ami et le monde un héros » a pour sa part regretté Buzz Aldrin.

apollo astronaute Disparition Gene Cernan Lune Airbus Helicopters H160 CentraleSupélec EMPLOIS AÉRONAUTIQUES FORMATION Thales Alenia Space

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription