0
Espace
Décollage pour l'agence spatiale belge
Décollage pour l'agence spatiale belge
© S. Corvaja/ESA

| Benoit Gilson

Décollage pour l'agence spatiale belge

Le conseil des ministres belge a approuvé ce 25 novembre la création d'une agence spatiale interfédérale, a annoncé la Secrétaire d'Etat à la Politique scientifique, Elke Sleurs. Cette nouvelle structure, qui impliquera les Régions, doit permettre à la Belgique de faire face à la concurrence internationale dans les grands projets spatiaux. L'Agence spatiale interfédérale belge (ISAB) sera opérationnelle dès 2017 et regroupera tous les moyens et le personnel fédéraux consacrés au secteur.

 

La collaboration avec l'Agence spatiale européenne (ESA) constitue depuis longtemps le champ d'action principal de la politique spatiale belge mais nécessite, selon la Secrétaire d’Etat, une nouvelle approche pour faire face aux évolutions du secteur. L'Union européenne a en effet acquis des compétences en la matière et y consacre des budgets importants selon le principe de concurrence. Or, ce sont de plus en plus souvent les grands acteurs européens qui décrochent les contrats industriels importants, y compris les sous-contrats dont la Belgique bénéficiait souvent jusqu’alors.

L’agence est donc sensée faire face à ce défi mais elle ne manque pas d’inquiéter l’industrie wallonne, par son aspect communautaire. Le secteur spatial belge compte une soixantaine de sociétés, emploie quelque 2.000 personnes et génère un chiffre d'affaires de 350 millions d'euros. Mais les trois quarts de cette activité sont générés en Wallonie qui s’inquiète d’une éventuelle répartition des moyens qui leur serait moins favorable.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription