0
Aviation Civile
Crash de Germanwings : le BEA se penche sur les "défaillances systémiques" © Germanwings

| yann cochennec

Crash de Germanwings : le BEA se penche sur les "défaillances systémiques"

Le rapport préliminaire du BEA (Bureau Enquêtes et Analyses) sur le crash de l'Airbus A320 de Germanwings le 24 mars dernier n'apporte rien de nouveau sur les circonstances d'un drame qui a fait 149 victimes en raison de l'action délibérée du co-pilote. Mais, le BEA travaille d'ores et déjà sur les enseignements à tirer de cette tragédie et les mesures qui devront être prises pour éviter qu'un tel scénario se reproduise à l'avenir.

L'enquête va donc étudier "les défaillances systémiques qui ont pu conduire à cet accident (sic) en s'orientant selon deux axes d'enquête : la sûreté en poste de pilotage et les aspects médicaux. L'enquête visera donc "à expliquer comment et pourquoi des pilotes peuvent se retrouver dans un poste de pilotage avec l'intention d'entraîner la perte de l'aéronef avec ses occupants malgré l'existence" des filtres existants.

Soit "une réglementation imposant des critères médicaux pour le personnel navigant technique, notamment en matière de psychiatrie, de psychologie et de troubles comportementaux" et des "politiques de recrutement ainsi que des processus de formations initiale et continue au sein des exploitants aériens".

Sur le plan de l'accès au poste de pilotage, "l'enquête recherchera à comprendre les compromis qui ont été faits entre les exigences de sûreté, notamment celles qui ont fait suite aux attentats du 11 septembre 2001, et les exigences de sécurité des vols. Dans ce cadre, elle s'intéressera notamment au système de verrouillage des portes de cockpits et aux procédures d'accès et de sortie du poste de pilotage".

Germanwings crash Airbus A320 BEA

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription