0
Espace
Coronavirus : plusieurs tentatives de lancements orbitaux maintenues © CNSA & ROSCOSMOS

| Pierre-François Mouriaux

Coronavirus : plusieurs tentatives de lancements orbitaux maintenues

Si les mesures sanitaires se multiplient à travers le monde, l’activité spatiale n’est pas interrompue partout, à l’image des deux tentatives de lancements intervenues le 16 mars et des quatre missions programmées d’ici la fin du mois.

Doublé du 16 mars

Tandis que l’Europe annonçait la suspension jusqu’à nouvel ordre de ses activités sur le Centre spatial guyanais, la journée du 16 mars a été marquée par deux tentatives de lancements orbitaux.

La Chine a tout d’abord procédé au premier essai de la version à trois étages de son lanceur de puissance moyenne Longue Marche 7. Embarquant le satellite technologique TJS 6 et mis en œuvre depuis l’île de Hainan, le LM 7A n’a cependant pas réussi sa mission, probablement suite à une défaillance de son troisième étage.

La Russie lui a emboité le pas, en plaçant sur orbite moyenne un nouveau satellite de navigation de la constellation Glonass depuis le cosmodrome de Plessetsk, au nord de Moscou, à l’aide d’une Soyouz 2.1b / Fregat M.

 

Au moins quatre missions d’ici fin mars

SpaceX a indiqué qu’une nouvelle tentative de lancement du sixième lot de satellites Starlink était programmée mercredi 18 mars à 12 h 16 UTC (fenêtre de tir immédiate), depuis le Centre spatial Kennedy, en Floride. Elle interviendra trois jours après une première tentative de décollage du lanceur Falcon 9, avortée à la dernière seconde du compte à rebours.

OneWeb de son côté confirme que le troisième lot de satellites de sa constellation pour la connectivité globale serait bien déployé le 21 mars depuis Baïkonour, au Kazakhstan, par une Soyouz 2.1b / Fregat M.

United Launch Alliance travaille pour sa part sur le lanceur Atlas 5 (551) qui doit embarquer la mission militaire AEHF-6 le 26 mars depuis la base de Cape Canaveral, en Floride.

Enfin, la société américaine d’origine néo-zélandaise Rocket Lab prévoit toujours de lancer sa mission douzième Electron, baptisée « Don’t Stop Me Now » (Ne m’arrête pas maintenant, en référence à la chanson de Queen de 1978), depuis la presqu’île de Mahia.

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription