0
Aviation Civile

Contrat russe pour Thales Alenia Space

SATELLITES DE TÉLÉCOMMUNICATIONS

Thales Alenia Space a annoncé le 20 juin que sa filiale italienne avait remporté la compétition internationale pour la fourniture des charges utiles de télécommunication de deux futurs satellites de la RSCC (Russian Satellite Communication Company),le principal opérateur russe.Cette entreprise d'Etat basée à Moscou, membre d'Eutelsat depuis 1994,dispose actuellement de treize relais opérationnels.

Le contrat passé avec Thales Alenia Space porte sur des satellites Express (Ekspress) 80 et 103.Respectivement placés à 80° E et 103° E, ils seront destinés aux communications fixes et mobiles, de télévision et radiodiffusion, de transmission de données et d'accès à Internet pour la Russie (et jusqu'aux territoires d'Asie du Sud-Est pour Express 103).

D'une masse unitaire de 2 tonnes, les satellites seront construits sous la maîtrise d'oeuvre du constructeur russe ISS Rechetnev,sur la base de deux nouvelles plateformes à propulsion électrique prévues pour une durée de vie de quinze ans.Chaque satellite offrira une puissance de 6,3 kW et embarquera seize transpondeurs en bande C et vingt en bande Ku.Ils couvriront une zone plus globale grâce à des transpondeurs en bande L (deux pour Express 80 et un pour Express 103). Les charges utiles devront être fournies par Thales Alenia Space en 2018.Elles seront intégrées sur les plateformes ISS H1000 réalisées par ISS Rechetnev, pour un lancement en 2019 à l'aide d'une même Proton-M Breeze-M.

UN PARTENARIAT DE LONGUE DATE. Créé en 1959 et basé à Jeleznogorsk, en Sibérie, ISS Rechetnev a construit plus de 1 200 satellites depuis sa création, soit les deux tiers de la flotte russe.Le partenariat avec le constructeur franco-italien sur la série Express et sa plateforme Express 1000 remonte à 1985, et s'est renforcé en 2000 à l'occasion du développement du satellite Sesat (Sibérie-Europe-satellite), pour lequel les Russes fournissaient la plateforme etThalesAlenia Space les répéteurs. Une stratégie marketing commune a alors été adoptée, permettant plusieurs succès à l'export, tels que les satellites Amos 5, Telkom 3 ou Yamal 401. Depuis, ISS Rechetnev continue d'utiliser des composants fabriqués en France pour ses satellites de télécommunications : répéteurs de TAS, batteries de Saft ou capteurs solaires de Sodern.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription