2
Industrie
Bye Aerospace dévoile l’eFlyer 800
Bye Aerospace dévoile l’eFlyer 800
© Bye Aerospace

| Antony Angrand 484 mots

Bye Aerospace dévoile l’eFlyer 800

Bye Aerospace annonce le lancement d'un avion bimoteur 100% électrique à huit places, l’eFlyer 800, en réponse à la demande croissante pour des avions régionaux tout électrique, permettant de réduire fortement les coûts d’exploitation et d'augmenter la capacité ainsi que la performance des appareils. La motorisation a été confiée à Safran, qui évalue actuellement avec Bye Aerospace la motorisation la plus efficace pour l'appareil.

7 passagers, 320 kts pour 500 nautiques... 

Bye Aerospace annonce le lancement d'un avion bimoteur 100% électrique à huit places, l’eFlyer 800, en réponse à la demande croissante pour des avions régionaux tout électrique permettant de réduire fortement les coûts d’exploitation et d'augmenter la capacité ainsi que la performance des appareils. Les performances de l’eFlyer 800 devraient atteindre 320 nœuds (592,6 km/h) en vitesse de croisière, à une altitude de 35 000 pieds (10 500 m), pour un rayon d’action de 500 nautiques (926 km) , en considérant une réserve IFR de 45 minutes à la vitesse de croisière de 280 noeuds (518,5 km/h). La sécurité est assurée par deux moteurs électriques de voilure dotés chacun de bobinages redondés et de quatre packs de batteries ségréguées. Les équipements de sécurité incluent également un parachute pour l’avion. 

...et des coûts très faibles 

D'autres fonctionnalités pourront être ajoutées, telles qu’un dispositif d'atterrissage automatique d'urgence, des systèmes basés sur l'intelligence artificielle et la possibilité de disposer de panneaux solaires et d’un système de taxi électrique incorporé au train d'atterrissage. L’avion peut accueillir jusqu'à sept passagers et un ou deux pilotes. Les coûts d’exploitation de l’eFlyer 800 représentent un cinquième de ceux des avions biturbines traditionnels. Cet appareil est destiné aux taxis aériens, au fret et au marché des avions régionaux. « L’eFlyer800 est le premier avion doté d'une technologie de propulsion tout électrique à atteindre les performances et le niveau de sécurité d’un biturbine, sans émettre de CO2, avec des coûts d’exploitation extrêmement faibles. Les économies et performances de cet appareil sont rendues possibles grâce au système de propulsion électrique et à la technologie avancée des batteries à forte densité énergétique », a déclaré George E. Bye, PDG de Bye Aerospace. 

Deux moteurs électriques ENGINeUS

Bye Aerospace et Safran évaluent actuellement le système propulsif électrique qui sera le plus efficace pour l’eFlyer800 : deux moteurs électriques ENGINeUS ainsi que la distribution et les protections du réseau électrique GENeUSGRID. «Les gammes de produits Safran avec des moteurs ENGINeUS™ d’une puissance allant de 50kW à 500kW/1MWet les systèmes GENeUSGRID™ sont parfaitement adaptés au portefeuille d’avion électrique de Bye Aerospace,a indiqué Hervé Blanc, directeur général de la division Systèmes électriques chez Safran Electrical & Power. Forts de notre coopération réussie avec l’eFlyer2 et l’eFlyer4, nous sommes fiers de mettre notre expertise au service de Bye Aerospace dans le cadre de la conception du nouvel eFlyer800 ». 

Certification FAA Part-23 pour l’eFlyer2

George E. Bye a déclaré que des intentions d’achat concernant l’eFlyer800 sont en cours avec plusieurs services de taxi aérien, de fret aérien et de vols charters. « Des informations détaillées sur ces accords seront communiquées une fois leur finalisation», a-t-il précisé. Bye Aerospace effectue les démarches visant à obtenir la certification FAA Part-23 pour l’eFlyer2,qui est destiné à la formation des pilotes,ainsi que pour l’eFlyer4, quadriplace destiné au taxi aérien, au fret et à des formations plus poussées. 

Répondre à () :


Captcha
liatard | 24/04/2021 10:04

Ce n'est peut être qu'une question de vocabulaire, mais je pensais que le terme ,"turbopropulseur" impliquait un turbomoteur fonctionnant au kérosène (ou autre). Je cherchais dans l'article un équipement de ce genre, couplé à un alternateur ??? Les turbopropulseurs ne sont donc que de "simples" moteurs électriques ?

phil | 26/04/2021 12:24

C'est pour moi une erreur de l'article, un turboprop c'est un couple turbine+propeller(hélice) Ici on a un couple hélice+moteur électrique, qui n'a pas encore de diminutif (propelec ?)

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription