0
Constructeurs
Bombardier : des résultats 2016 pas à la hauteur des attentes
Bombardier : des résultats 2016 pas à la hauteur des attentes
© Bombardier

| Antony Angrand

Bombardier : des résultats 2016 pas à la hauteur des attentes

Bombardier a présenté ses résultats financiers pour le quatrième trimestre et l’exercice 2016. L'avionneur canadien se dit "en bonne voie d'atteindre ses objectifs" mais les résultats ne sont pas à la hauteur des attentes. 

Sur l'ensemble de l'exercice 2016, Bombardier a enregistré des revenus de 16,339 Md $ contre 18,172 Md $ en 2015. La division la plus performante a été celle des avions commerciaux dont le chiffre d'affaires progresse de 9 % entre 2015 (2,395 Md $) et 2016 (2,617 Md $) et avec un carnet de commandes de 436 appareils soit 75 de plus qu'en 2015.  "Notre plan de redressement est en pleine exécution", a dit Alain Bellemare, président de Bombardier. "En 2016, Bombardier a franchi  d’importantes étapes dans ses programmes". La mise en service réussie de l’avion CS300 sous les couleurs d’airBaltic, a suivi celle du CS100 avec Swiss depuis le début du service commercial il y a six mois.

La division jets d'affaires a subi une chute de18% entre 2015 et 2016 avec des recettes tombant à 5,741 Md $ contre 6,996 Md $ en 2015. Rien d'étonnant à cela, au sens ou les commandes d'avions d'affaires sont liées aux évolutions du prix du pétrole brut. Dans son analyse de marché, le constructeur avait déjà averti qu'il s'attendait à une baisse de 10 % des livraisons par rapport à 2015. Sans oublier l'influence du taux de change et du ralentissement de l'économie dans certains pays cibles.

Parmi les évènements notables de 2016, le nouveau biréacteur d’affaires très long-courrier Bombardier Global 7000 a aussi commencé ses essais en vol au quatrième trimestre en vue d’une mise en service au second semestre de 2018.

En 2017, selon les prévisions présentées en décembre 2016, l’entreprise devrait renouer avec la croissance des recettes, une croissance de quelques points de pourcentage découlant principalement de la hausse du chiffre d'affaires de la division Transport et d’une accélération du nombre de livraisons d’avions C Series, soit deux domaines dans lesquels Bombardier est redevable à la Caisse de dépôt et de placement du Québec, laquelle a investi un montant total de 2,5 Md $ l'an dernier. 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription