1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Avions commerciaux

0
Couverture
© Boeing
13/02/2019 08:39 | Par Michael Lombardi

Boeing célèbre les 50 ans du 747

Le 9 février 1969, le premier Boeing 747 d'essai réalisait son tout premier vol. Un 50e anniversaire que Boeing célèbre avec un site dédié. L'occasion pour Air & Cosmos d'ouvrir les colonnes de son site web à l'historien de Boeing, Michael Lombardi.

" Chaque jour, des millions de personnes prennent place à bord d’un avion. Si ce moyen de déplacement est aujourd’hui courant, cela n’a pas toujours été le cas. Aux premiers temps de l’aviation commerciale en effet, les voyages aériens étaient réservés aux hommes d’affaires et aux privilégiés qui pouvaient s’offrir un billet vendu à prix d’or. De même, les liaisons étaient peu nombreuses, plusieurs escales étant souvent nécessaires pour arriver à destination.

Tout change en 1969 lorsqu’une incroyable invention est révélée au monde entier. Le 9 février décolle pour la première fois le « Super Jet » Boeing 747, rapidement rebaptisé « Jumbo Jet » par la presse. Pour tous ceux qui l’aiment depuis 50 ans, le 747 est le « Roi du ciel ». Cet appareil est l’œuvre de centaines d’employés de Boeing, brillants ingénieurs ou mécaniciens hautement qualifiés, qui ont déployé des trésors d’imagination, de courage, d’abnégation, de dévouement, et surtout une passion sans limite, travaillant sans compter pour réaliser ce que personne ne croyait possible.

Cet engagement hors norme a valu à ces hommes et à ces femmes le surnom d’« Incroyables ». Aujourd’hui encore, leur esprit pionnier et leurs réalisations exceptionnelles demeurent une formidable source d’inspiration et un modèle pour tous les employés de Boeing. Le 747 est également le fruit d’un leadership de premier ordre, incarné notamment par Joe Sutter, responsable de l’équipe de conception et véritable « Père du 747 ». Le projet démarre sous la brillante direction de William Allen, PDG de Boeing, qui tente un coup de poker financier en « misant l’avenir du Groupe » sur un avion dont beaucoup disaient qu’il ne volerait jamais et serait un désastre financier.

L’amitié qui unit Bill Allen à Juan Trippe, le légendaire patron de la plus grande compagnie aérienne du monde, Pan American Airways, joue alors un rôle catalyseur dans le décollage du programme. Le partenariat entre Boeing et la Panam marque la naissance de l’aviation à réaction le 15 août 1958, lorsque la compagnie prend livraison du premier avion de ligne à réaction aux États-Unis, un Boeing 707-120, et coche sur le calendrier la date du 26 octobre 1958.

C’est en ce jour historique que le 707 effectuera son premier vol commercial aux couleurs de la Panam, inaugurant la liaison transatlantique quotidienne entre New York et Paris et ouvrant la voie à l’essor du transport aérien. Au début des années 1960, les portes d’embarquement des grands aéroports arrivent à saturation, et Juan Trippe rêve d’un appareil de plus grande capacité. Bill Allen le met au défi : « Si tu l’achètes, je le construis ».

La promesse, qui porte sur un avion deux fois plus grand que le 707, est officialisée par la signature le 13 avril 1966 d’un accord qui unit les deux partenaires. Le 30 septembre 1968, le premier Super Jet sort des hangars de la toute nouvelle usine d’Everett, située au nord de Seattle (État de Washington). Construite pendant qu’était assemblé le premier 747, cette usine est aujourd’hui encore le plus grand bâtiment au monde.

Cet appareil révolutionnaire est le témoin de plusieurs grandes premières à la fois technologiques et aéronautiques, la principale étant l’apparition du concept d’avion gros porteur à deux couloirs. Sur le plan de la motorisation, c’est également la première fois que sont utilisés des réacteurs à double flux et taux de dilution élevé. Outre les dimensions, le confort et l’efficience, la sécurité est le critère numéro 1 pour les voyageurs d’aujourd’hui.

Sous la direction de Joe Sutter, la conception du 747 était déjà architecturée autour de la sécurité. Dans le cadre de ce programme, Boeing introduit un quadruple système hydraulique, des structures redondantes et quatre trains d’atterrissage principaux (deux suffisent pour faire rouler l’avion). En outre, Boeing réinvente le concept de la formation des pilotes, passant d’une méthode strictement basée sur des procédures à une approche comportementale.

Le 747 ne tarde pas à imprimer sa marque sur le transport aérien. Fleuron incontournable des compagnies aériennes du monde entier, il séduit par son luxe et des prestations conçues pour répondre aux attentes des passagers. Mais c’est par sa taille, son rayon d’action planétaire, ses capacités hors pair et ses performances économiques que le Jumbo Jet aura un impact décisif sur la société, permettant à l’humanité toute entière d’accéder aux plaisirs du voyage en avion.

En donnant au plus grand nombre la possibilité de rallier rapidement tout point de la planète, le 747 marque l’histoire de son empreinte. Dès juillet 1970, un million de passagers ont pris place à bord du Roi du ciel, l’avion qui rétrécit le monde. Premier avion bicouloir de l’histoire, le 747 devient rapidement le symbole de l’aviation commerciale. En général, les passagers ignorent à bord de quel avion ils se trouvent. Mais par sa taille et sa bosse caractéristique, cet avion ne peut être confondu avec aucun autre.

Cette forme distinctive née de l’alliance de l’art et de l’ingénierie s’ajoute à une conception unanimement reconnue comme une véritable prouesse architecturale. Tout naturellement, le 747 s’invite au cœur de la culture populaire, apparaissant dans d’innombrables films, émissions de télévision et chansons fredonnées aux quatre coins du monde. Le 747 continue jour après jour de parcourir la planète, accomplissant une mission que ses concepteurs avaient envisagée en l’optimisant d’emblée pour en faire le meilleur avion de transport de fret au monde.

À ce titre, le Roi du ciel sera parmi nous pendant encore quelques décennies, apportant la preuve qu’il a été construit pour durer. En un demi-siècle, le 747 est devenu une légende ; aujourd’hui, il nous ramène vers une époque romantique de l’aviation, une époque que nous aimerions tous revivre. Mieux encore, le 747 nous rappelle ce qu’est la puissance de l’esprit humain et ce que nous pouvons réaliser avec notre cœur, notre esprit et un travail sans relâche.

Cet avion nous rappelle également que si nous sommes parfois tentés de perdre espoir dans un monde en proie à de multiples conflits, il suffit de lever notre regard et d’admirer les traces qu’il laisse dans le ciel, comme pour nous montrer que les plus grandes difficultés peuvent être surmontées et que rien n’est jamais vraiment inaccessible. »

 

747 Boeing

Répondre à () :

| Connexion | Inscription