0
Aviation Civile
Boeing 777-9 : Lufthansa veut ses 20 exemplaires sur deux ans
Boeing 777-9 : Lufthansa veut ses 20 exemplaires sur deux ans
© Lufthansa

| La rédaction 320 mots

Boeing 777-9 : Lufthansa veut ses 20 exemplaires sur deux ans

Le nouveau plan de flotte de Lufthansa prévoit la réception des 20 Boeing 777-9 commandés sur seulement deux années. Un calendrier très serré qui met la pression sur le constructeur.

Une flotte rajeunie pour accompagner la reprise

Lufthansa a prévu un calendrier de livraisons très "agressif" pour les long-courriers commandés avant la crise. Pour la compagnie aérienne, il s'agit de réceptionner les 20 Boeing 787-9 commandés fermes sur la période sur la période 2022-2025 et surtout de prendre les 20 Boeing 777-9 commandés sur seulement deux années puisque les premières livraisons du gros-porteur bimoteur doivent débuter vers la fin de l'année 2023. A fin 2025, Lufthansa doit avoir pris livraison de tous ses 777-9. Il s'agit en effet d'être prêt pour la reprise du transport aérien intercontinental avec un parc d'avions flambants neufs et rationalisé autour des Boeing 787/777-9 et des Airbus A350-900 dont 26 exemplaires supplémentaires sont attendus entre 2023 et 2029, s'ajoutant aux 17 déjà inscrits au registre.

Un calendrier vital pour Lufthansa

De cette rationalisation flotte autour d'avions neufs encore moins gourmands en carburant sont attendus de conséquentes économies sur les coûts d'exploitation et un effet "image" pour mieux encore crédibiliser le discours de "la nouvelle Lufthansa" qui reprend son envol à l'issue de la crise. Ce calendrier est donc d'autant plus vital pour Lufthansa que les retraits d'avions long-courriers vont s'accélérer : Airbus A340-300/600, A330-200 et A380 ainsi que les Boeing 767/777-200/747-400. Seuls les 747-8 ne sont pas encore affectés mais cela pourrait évoluer. Selon certaines sources, Lufthansa aurait refusé "de prendre" un 747-8 actuellement "parqué" dans le désert de Mojave. D'autant que le groupe a également des options sur 24 Boeing 777-9 qui présentent l'avantage d'offrir une capacité équivalente à celle du 747-8 et d'être des bimoteurs.

Des négociations qui s'annoncent serrées sur les 777-9

Les négociations avec Boeing sur la bonne tenue du calendrier de livraisons des 777-9 s'annoncent donc très "serrées". D'autant que l'arrivée des premiers exemplaires pourrait encore glisser. Selon Sir Tim Clark, président d'Emirates, l'entrée en service des premiers exemplaires du gros-porteur long-courrier pourrait n'intervenir qu'à partir du premier trimestre 2024.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription