0
Industrie
Boeing 737 MAX : la filière Safran impactée à son tour
Boeing 737 MAX : la filière Safran impactée à son tour
© Safran

| Antony Angrand

Boeing 737 MAX : la filière Safran impactée à son tour

La décision de Boeing de suspendre la production du 737 MAX à compter de janvier contraint logiquement Safran et General Electric à réduire la production du moteur CFM Leap-1B. Ce qui impactera la chaîne des fournisseurs des deux motoristes.

L'arrêt temporaire de la production du Boeing 737 MAX va contraindre le groupe aéronautique Safran et par voie de conséquence le motoriste franco-américain CFM International à revoir ses cadences de production du CFM Leap-1B qui motorise les Boeing 737 MAX. « La situation est toujours en cours d'évaluation entre Safran, General Electric et les fournisseurs », commente t-on chez CFM International. La décision de ralentir éventuellement la supply chain devrait être prise d'ici la fin de cette semaine. Mais il n'est pas question de l'arrêter, bien au contraire, cette dernière doit garder une capacité minimale qui permettra, le moment venu, une reprise de la production à plein régime. « Le but est de conserver un seuil de production qui permette de satisfaire tout le monde, c'est-à-dire de garder la supply chain en état de fonctionnement optimal, afin de pouvoir réajuster la cadence au moment venu », ajoute t-on chez CFM International. Le niveau optimal de fonctionnement reste à définir. Air & Cosmos reviendra plus en détails sur les conséquences pour les fournisseurs dans son magazine hebdo dans prochaines semaines.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription