0
Défense
Barkhane : lancement de la task force Takuba
Barkhane : lancement de la task force Takuba
© Ministère des Armées

| BOQUET Justine

Barkhane : lancement de la task force Takuba

A l'occasion d'une réunion ministérielle, plusieurs Etats européens et africains ont participé au lancement de la Task Force Takuba.

Engagement européen.

Vendredi 27 mars, l'Allemagne, la Belgique, le Danemark, l'Estonie, la France, le Mali, le Niger, la Norvège, les Pays-Bas, le Portugal, la République Tchèque, la Royaume-Uni et la Suède se sont réunis par audioconférence afin de permettre le lancement officiel de la Task Force Takuba. Cette initiative a vu le jour dans la foulée du sommet de Pau, avec pour ambition de renforcer les dispositifs visant à lutter contre le terrorisme dans la région des trois frontières, au Mali. Composée de forces spéciales, cette task force regroupera des éléments belges, danois, estoniens, français, hollandais et portugais. La Suède étudie encore sa participation, soumise à validation parlementaire.
 

Intégrée au commandement de Barkhane.

Le lancement de cette TF représente une avancée considérable pour l'Europe et pour la France, à l'origine de l'opération Barkhane. « La ministre des Armées a mis l'accent sur l'engagement des pays européens dans la région et a saisi l'occasion qui lui était ainsi offerte de remercier les nations présentes pour leur précieux soutien », rapporte le MinArm. Car en effet, cette TF sera intégrée au commandement de Barkhane et permet de soulager la France dans la guerre qu'elle mène au Sahel. La participation de nations européennes à ce dispositif s'avérait donc indispensable à sa pérennité. Une impulsion qui vient par ailleurs démontrer la capacité des pays européens à se réunir et à travailler de concert sur des problématiques militaires opérationnelles, ouvrant la voie à des coopérations plus approfondies dans le domaine de la Défense.

 

Agir vite.

Les ministres de la défense malien et nigérien ont également salué l'engagement des Etats européens tout en rappelant l'urgence situationnelle, nécessitant un engagement fort afin de défaire les groupes terroristes en présence dans la région (l'Etat Islamique au Grand Sahara et le Rassemblement pour la Victoire de l'Islam et des Musulmans). Au regard de la situation actuelle, les présidents malien et nigérien avait appelé l'Europe à mettre sur pied cette Task Force, « pour assister les forces armées maliennes dans la lutte contre les groupes terroristes et appuyer les efforts actuellement déployés par l'opération Barkhane et la Force conjointe du G5 Sahel », détaille le Ministère des Armées. Selon le premier calendrier, « la Task Force Takuba devrait atteindre sa capacité opérationnelle initiale (IOC) à l'été 2020 et sa pleine capacité opérationnelle (FOC) début 2021 », ajoute le MinArm.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription