0
Histoire
Au Japon, le RF-4E tire sa révérence
Au Japon, le RF-4E tire sa révérence
© DR

| Antony Angrand

Au Japon, le RF-4E tire sa révérence

Les 14 RF-4E et RF-4EJ de reconnaissance tactique qui étaient encore en service au sein de la force aérienne d'autodéfense japonaise ont cessé d'opérer le 9 mars 2020, moment ou une flotte mixte de RF-4E et RF-4EJ a réalisé un dernier vol de salut.

RF-4E

Fin d'une époque. La force aérienne d'autodéfense japonaise était l'une des dernières en Asie à employer le Phantom en qualité d'appareil de reconnaissance, avec la Corée du Sud qui en possède encore quelques exemplaires. Le vieux RF-4E de McDonnell Douglas est entré en service au Japon voici 45 ans au sein de l’unité de reconnaissance 501 "Hiko-tai", basée à Hyakuri.

Construits par McDonnell Douglas à Saint Louis

Les RF-4E furent admis au service au sein de la JSDAF dans le but de remplacer les RF-86F Sabres au sein du même escadron. Si la grande majorité des F-4E puis EJ ont été construits par Mitsubishi Heavy Industries, les 14 Phatom de reconnaissance, soit la version RF-4E avec un nez spécifique intégrant des caméras photo furent tous commandés et construits chez McDonnell Douglas à Saint Louis, dans le Missouri. Le premier d'entre eux est arrivé à Hyakuri en décembre 1974, l’escadron réalisant sa conversion en septembre de l’année suivante. Les Phantom ont été ornés de 501 insigne de pic de dessin animé dans le processus.

Modernisation durant la période 1980

Au cours de la décennie 1980, les Phantom furent modernisés, recevant un radar APQ-172 à la place de l’APQ-99 d'origine et des capteurs de reconnaissance plus modernes. L'escadron 501 reçut également 15 RF-4EJ. Spécificité typiquement japonaise, ces appareils n'avaient pas été portés au standard Kai du F-4EJ, mais ont été adaptés pour la reconnaissance.

Trois pods

Ayant conservé leur nez de chasseur d’origine -puisque celui du RF-4E diffère et intègre trois caméras- les RF-4EJ ont été modifiés pour transporter trois types de pods. Les appareils pouvaient ainsi emporter une caméra de reconnaissance tactique (TAC), un pod de reconnaissance électronique et/ou une caméra de photographie oblique à longue portée. Sur un total de 29 appareils RF-4E/EJ, seulement deux ont été perdus dans des accidents.

 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription