1
Espace
Astra Space rate son premier lancement commercial militaire
Astra Space rate son premier lancement commercial militaire
© Astra Space / YouTube

| Pierre-François Mouriaux 312 mots

Astra Space rate son premier lancement commercial militaire

Pour son troisième essai en vol, le microlanceur américain Rocket 3 a réalisé un décollage acrobatique, échouant dans sa première mission au service de l’US Space Force.

Trajectoire peu conventionnelle

Après deux vols d’essais infructueux, en septembre et décembre 2020, la startup californienne Astra Space espérait honorer ce samedi 29 août le premier contrat commercial de son microlanceur Rocket 3 (également appelé Rocket 3.3 ou LV0006).

Las, le lanceur, mis en œuvre depuis l’île de Kodiak, au sud de l’Alaska, a été victime d'une panne de l’un de ses propulseurs, moins d’une seconde après la mise à feu du premier étage.

Le décollage a quand même eu lieu, le lanceur commençant à vaciller mais se déplaçant durant une vingtaine de seconde… à l’horizontale sur une dizaine de mètres, avant de finalement s’élever « normalement », pour atteindre une cinquantaine de kilomètres d’altitude !

 

Quand le GNC fait des miracles

Les images du décollage, surréalistes, rappellent les échecs répétitifs connus par les Américains au début de la conquête de l’espace. Sauf qu’à l’époque, les vols incontrôlés des lanceurs étaient systématiquement interrompus par l’envoi d’une commande destruction en vol ; cette fois, une trajectoire quasi-nominale a pu être « rattrapée », seuls les ergols perdus pendant la manœuvre imprévue empêchant de finir la mission. On mesure à quel point les systèmes de GNC (Guidage, Navigation et Contrôle) ont fait des progrès en soixante ans….

 

Contrat multiple pour le DoD

Pour cette troisième tentative de lancement, Rocket 3 (que nous présentions en février 2020) n’embarquait toujours pas de satellite, mais un équipement de mesure avait cette fois été fixé à l'étage supérieur, destiné à vérifier les performances du lanceur pendant son vol.

Cette première mission menée pour le compte de la Space Force américaine, appelée STP 27AD1, fait partie du programme d'essais spatiaux STP (Space Test Program) mis en place par le Département de la Défense américaine (DoD).

Une seconde mission STP à l’aide du Rocket 3 devait suivre plus tard dans l'année, afin notamment de démontrer une nouvelle capacité de lancement pour les militaires, peu coûteuse, mobile et réactive.

Répondre à () :


Captcha
Loïc | 31/08/2021 13:05

Pas mal! Le lancement est rock'n roll mais franchement impressionnant. La compensation de trajectoire est incroyable. Que de progrès en la matière.

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription