2
Défense
Armées : un nouveau directeur pour l'Ecole de Guerre
Armées : un nouveau directeur pour l'Ecole de Guerre
© DR

| La rédaction

Armées : un nouveau directeur pour l'Ecole de Guerre

Le général de brigade aérienne Jean-Marc Vigilant est le nouveau directeur de l'Ecole de Guerre. Il totalise 3 000 heures de vol et 90 missions de guerre.

La Champagne et l'Espagne

Le général de brigade aérienne Jean-Marc Vigilant vient de prendre ses fonctions de directeur de l'Ecole de Guerre, ce lundi 27 juillet. Issu de la promo "Général Dorance" qui a commandé la base aérienne de Reims dans les années 50, ce champenois d'origine y est aussi passé puisqu'en 1995 il rejoint l'escadron de chasse "Lorraine", où il occupe les fonctions de commandant d'escadrille et de pilote instructeur sur Mirage F1. Jean-Marc Vigilant retournera sur la BA 112 en 2002, cette fois comme commandant en second, puis commandant du "Lorraine" après avoir réussi le concours de l'Ecole de Guerre (2000), puis suivi le cours de l'Ecole supérieure des forces armées espagnoles à Madrid en Espagne.

Expérience OTAN

Cette expérience madrilène servira puisqu'en 2007, il est choisi pour être le premier officier d'échange au sein de la direction générale de politique de Défense du ministère espagnol, à Madrid. Après ce séjour de trois ans en Espagne, Jean-Marc Vigilant est nommé en 2010 commandant de la base aérienne 102 « Capitaine Guynemer » et commandant de la base de défense de Dijon, cette dernière soutenant la majorité des formations administratives du ministère de la Défense dans la région Bourgogne. Affecté à l’inspection des armées en 2012, il est le chef de la division inspection et l’assistant militaire du général adjoint à l’inspecteur des armées. Auditeur de la session principale SC-126 du Collège de l’OTAN, à Rome en Italie, il rejoint de 2015 à 2018 le Commandant allié suprême pour la Transformation à Norfolk, en Virginie, aux Etats-Unis comme directeur de cabinet.

Irak mais aussi Bosnie, Tchad, Libye

Nommé général de brigade aérienne en juin 2018, Jean-Marc Vigilant est ensuite déployé en Irak, de 2018 à 2019, en tant que représentant national principal de théâtre de l’opération CHAMMAL, où il supervise l’emploi des forces françaises sous commandement américain au Levant. En parallèle, il est aussi membre du groupe de commandement de la Force interarmées interalliés pour l’opération INHERENT RESOLVE en Irak et en Syrie, et occupe les fonctions de directeur des opérations civilo-militaires et du retour d’expériences (CJ9).

A titre d’expérience opérationnelle, il a effectué deux séjours à Djibouti en 1992 et 1994 comme renfort de l’escadron de chasse 04.030 « Vexin ». Il a aussi pris part à l’opération CRECERELLE/DENY FLIGHT en Bosnie, au sein du centre interalliés d’opérations aériennes (CAOC) de Vicenza en 1995, et à l’opération EPERVIER au Tchad, comme commandant tactique air et chef du groupement aérien en 2002-2003. Lorsqu’il commandait la base aérienne de Dijon, les Mirage 2000-5 de l’escadron de chasse 01.002 « Cigognes » stationné sur la base, ont été engagés en 2011 sous faible préavis dans l’opération HARMATTAN/UNIFIED PROTECTOR en Libye.

Répondre à () :


Captcha
Renaud BARREYAT | 27/08/2020 09:53

Hum, a t'il réellement commandé la base aérienne de Reims dans les années 50 ???

Petit Robert | 07/09/2020 15:19

Relisez bien, la réponse est dans cette phrase : "Issu de la promo "Général Dorance" qui a commandé la base aérienne de Reims dans les années 50"...

| | Connexion | Inscription