0
Espace
ArianeWorks : ArianeGroup et le Cnes veulent accélérer l’innovation sur les lanceurs © P.-F. Mouriaux / Air & Cosmos

| Pierre-François Mouriaux

ArianeWorks : ArianeGroup et le Cnes veulent accélérer l’innovation sur les lanceurs

Le maître d’œuvre industriel des lanceurs Ariane et l’agence française de l’espace ont créé une plateforme d’accélération chargée de réfléchir sur les lanceurs européens du futur et favoriser les innovations de rupture.

« Accélérer, inspirer, éclairer » : ainsi se résume l’ambition d’ArianeWorks, la plateforme d’accélération qu’ArianeGroup et le Cnes viennent de mettre en place.

Son objectif est de préparer l’avenir des lanceurs européens, en favorisant l’adoption de technologies innovantes et la mise en place de nouveaux partenariats (startups, laboratoires, PME, industriels…), à l’international et au-delà du secteur spatial.

L’accord constitutif de cette plateforme a été signé ce 21 février par André-Hubert Roussel, président exécutif d’ArianeGroup, et Jean-Yves Le Gall, président du Cnes, en présence de Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation

 

Première mission.

La plateforme ArianeWorks rassemble aujourd’hui une petite équipe resserrée, rassemblée sur un même plateau, dans un immeuble du quinzième arrondissement de Paris. Soit treize personnes aux profils variés, toutes passionnées d'espace (certaines ont participé à des campagnes de lancements pour les clubs aérospatiaux de jeunes, organisées par le Cnes et l’association Planète Sciences), qui ont accès à toute l'expertise d'ArianeGroup et du Cnes, et sont connectées à l’ensemble de l’écosystème européen du spatial et des lanceurs.

Leur premier chantier sera l’étude du concept du démonstrateur de premier étage réutilisable très bas coût Themis, basé sur le moteur oxygène liquide-méthane Prometheus (qui vient de passer avec succès sa revue de définition), et la préparation de son dossier de demande d’engagement lors de la prochaine Conférence ministérielle de l'Agence spatiale européenne, en novembre à Séville.

 

Déclarations.

« Les missions d’ArianeWorks sont d’une part, l’accélération des processus d’innovation pour préparer les futures évolutions d’Ariane, en impliquant de nouveaux acteurs et en activant de nouveaux types de financement, explique André-Hubert Roussel. C’est aussi une opportunité d’accompagner l’éclosion de la deep tech via l’accès à des financements dédiés, avec une volonté assumée de prendre des risques en matière d’investissement et de développements technologiques. »

« Ariane fait partie des plus belles réussites technologiques, industrielles et commerciales de l’Europe, et il faut poursuivre l’aventure face à une forte compétition mondiale, a pour sa part déclaré Jean-Yves Le Gall. ArianeWorks a pour mandat de préparer, au niveau français, les dossiers des lanceurs du futur, qui seront présentés à la prochaine Conférence ministérielle européenne, en particulier la feuille de route d’Ariane Next et de sa première étape, le démonstrateur Themis. »

ArianeGroup ArianeWorks CNES Démonstrateur INNOVATION Lanceurs du futur Lanceurs européens Lanceurs réutilisables Plateforme d’accélération Startups Themis

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription