2
Les Dossiers d'Air&Cosmos
Ariane 6 : la production de série est lancée
Ariane 6 : la production de série est lancée
© ArianeGroup

| Pierre-François Mouriaux

Ariane 6 : la production de série est lancée

En cette période de confinement, Air & Cosmos vous propose de (re)découvrir quelques-uns de ses grands dossiers parus dans la revue papier. Ici le dossier sur Ariane 6 paru en juin 2019.

Encore loin du compte pour ArianeGroup

La décision aurait pu être prise dès le mois de juin 2018, mais Arianespace, chargée de la commercialisation d’Ariane 6, et ArianeGroup, son architecte industriel, attendaient davantage de commandes de la part des institutions européennes avant de lancer la production d’un premier lot, destiné à voler entre 2021 et 2023. Une attente d’autant plus légitime qu’ArianeGroup, en échange de son engagement lors du lancement du programme en décembre 2014*, s’était vu promettre des commandes fermes de la part des États membres de l’ESA. Trois ans et demi plus tard, Alain Charmeau, le président exécutif d’ArianeGroup de l’époque, trouvait « encourageant » que le lanceur ait été retenu par la Commission européenne et l’ESA pour (au moins) deux missions Galileo, et que la DGA et le Cnes s’apprêtent à faire de même pour l’envoi du satellite CSO3. Mais cela restait encore loin du compte, sept missions institutionnelles pouvant être confiées à Ariane 6 ayant été identifiées d'ici à 2023......

Conseil de l'ESA

La planche de salut est finalement trouvée le 17 avril 2019, à l’occasion d’un conseil extraordinaire des États membres de l’ESA qui s’est tenu à Paris : une résolution, adoptée à l’unanimité, a promis un cadre pour un éventuel soutien à Ariane 6 pendant la phase de transition avec Ariane 5. Concrètement, l’Agence s’engage à passer quatre commandes potentielles supplémentaires d’ici la prochaine Conférence des ministres européens de l’espace, Space19+, qui se tiendra les 27 et 28 novembre prochains à Séville (Espagne), ou à dédommager les industriels de plusieurs centaines de millions d’euros sur 2019, si ces commandes ne se concrétisent pas.......

Un lot de 14 lanceurs

Rassuré par ces garanties,ArianeGroup a donc décidé la mise en production du premier lot d’Ariane 6 (en plus des deux modèles déjà en cours d’assemblage, destinés aux qualifications au sol et en vol en 2020), et en fait l’annonce le 6 mai. Ce lot sera composé de quatorze lanceurs (nos 602 à 615), destinés à voler en 2021 et 2023, parallèlement aux huit dernières Ariane 5 ECA. Soit 7,3 lanceurs disponibles par an, alors que l’objectif initial était de tenir une cadence stable de 11 missions par an (dont 5 institutionnelles). Mais  l’outil industriel est prêt à monter en cadence si le besoin s’en faisait sentir, comme le confirme Stéphane Israël : « Nous considérons que les 5 missions institutionnelles par an restent la référence, comme cela avait été envisagé en 2014. Pour ce qui est du marché commercial, qui est très compliqué à prévoir, nous pensons aujourd’hui qu’il faut être dimensionné sur 4 opportunités par an, sachant qu’industriellement, nous avons tout à fait les moyens d’aller au-delà".....

Article complet à (re)découvrir en téléchargeant le fichier ci-dessous.

Répondre à () :


Captcha
Mousquetaire | 15/04/2020 17:47

Donc selon M. Mouriaux, les différents partenaires auraient engagés plus d'un milliard d'euro d'encours de production dont seulement la moitié seraient couverts par des engagements clients? Engagements dont on ignore s'ils sont fermes et/ou conditionnés par la réussite d'un premier vol qui n'a pas eu lieu... Je suis extrêmement sceptique sur la véracité de cette information et du terme "lancement en production", peut être pourriez vous nous éclairer en citant ou en exposant les sources de cette information ?

HADJEE Younousse | 16/04/2020 10:51

Compte tenu de l'Arrêt industriel de la France du à la Pandemie en cours, a quelle horizon est prévu de le 1er Tir Ariane 6 ? Cordialement, YH

| | Connexion | Inscription