advertisment-image

Inscription à la newsletter La Lettre de la Défense - réservée aux abonnés


0
Industrie
Airbus réussit à limiter les dégâts en 2020
Airbus réussit à limiter les dégâts en 2020
© Qatar Airways

| Yann Cochennec

Airbus réussit à limiter les dégâts en 2020

Confronté à une crise inédite, Airbus a réussi à livrer 566 avions en 2020 et à vendre 268 avions, une fois prises en compte 115 annulations. Vu l'ampleur du séisme, quelles sont les perspectives pour 2021 et 2022 ?

Airbus : des livraisons en chute de 34 % par rapport à 2019

Comme logiquement attendu, les livraisons d'avions commerciaux d'Airbus ont chuté de 34 % en 2020 par rapport à 2019, soit 566 contre 863, un an plus tôt. Rien de surprenant au regard de l'ampleur du séisme créé par la pandémie de covid-19 et qui a pratiquement cloué au sol le transport aérien mondial. Après c'est l'histoire du verre à moitié plein ou à moitié vide. Près de 300 avions livrés de moins, c'est beaucoup en termes d'impact sur le chiffre d'affaires total du groupe Airbus puisque l'activité avions commerciaux générait près de 80 % des recettes avant la crise. En même temps, réussir à livrer autant d'avions neufs dans un contexte de crise aussi brutale et aussi longue dans la durée montre que les clients d'Airbus sont restés fidèles malgré la fonte brutale de leur activité et son impact financier sur leurs bilans.

Guillaume Faury : "optimisme prudent pour 2021"

Autre signe positif pour Airbus : des ventes qui se sont élevées à 268 unités en 2020 après la prise en compte de 115 annulations. Là aussi, le pire était à craindre avec des annulations en grand nombre. Clairement, les compagnies aériennes et les loueurs ont préféré miser sur les reports de livraison, sachant que l'essentiel du montant à verser se fait au moment de la réception de l'avion. Toute comparaison avec Boeing est à éviter car les résultats du concurrent américain sont biaisés par l'immobilisation forcée du Boeing 737 MAX depuis avril 2019. Fort de ces indices positifs, Guillaume Faury, président d'Airbus, peut faire preuve "d'un optimisme prudent pour l'année 2021". Et d'évoquer une "modeste" augmentation des cadences de production de moyen-courrier à partir du "second semestre 2021" avant de nouvelles décisions en 2022 et 2023.

E-livraisons : une formule qui marche

En attendant, une chose est sûre : la formule des "e-livraisons" mise en place par Alain Vilanove, vice-président livraisons contractuelles d'Airbus avions commerciaux, et ses équipes va se poursuivre cette année. Cette solution innovante a en effet concerné plus de 25 % des livraisons d'Airbus en 2020, permettant aux clients du constructeur européen de réceptionner leurs avions tout en surmontant les contraintes sanitaires. Un dispositif qui a clairement aidé Airbus à réaliser 566 livraisons en 2020.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription