0
Avions commerciaux
Airbus A380 : les opérateurs à la recherche de fissures © Etihad Airways Engineering

| Antony Angrand

Airbus A380 : les opérateurs à la recherche de fissures

Les opérateurs d'Airbus A380 vont devoir contrôler l'absence ou la présence de fissurations sur les bords de fuite de voilure de leurs appareils.

L'Agence européenne de la sécurité aérienne affirme que la directive vise à empêcher la perte en vol de pièces du bord de fuite, à la suite des constatations de fissures de part et d'autre de la voilure. La directive de l'AESA énumère une trentaine de structures à inspecter, avec des bulletins de service individuels identifiant les éléments spécifiques de l'A380 auxquelles elles s'appliquent.

Jusqu'alors Airbus a émis plusieurs bulletins de service couvrant les instructions d'inspection pour divers emplacements et des modifications nécessaires. Les éléments concernés sont entre autres des nervures, des supports d'actionneur et des assemblages d'actionneur sur un certain nombre d'emplacements de spoiler.

Ces éléments sont, semble t-il, réalisés dans un alliage dit 7449 qui a précédemment occasionné plusieurs fissures et qui a nécessité son remplacement par un matériau plus robuste dans le cadre d'une vaste campagne de modernisation.

L'AESA indique que ces nouvelles inspections détaillées du bord de fuite et des dispositifs situés à cet endroit de la voilure doivent être effectuées dans les 147 mois suivant la date de fabrication de l'A380, puis à des intervalles réguliers de six ans.

AESA AIRBUS A380 Fissures de voilure Bord de fuite Inspection 7449

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription