8
Défense
6 sous-marins type 212CD pour la Norvège et l'Allemagne
6 sous-marins type 212CD pour la Norvège et l'Allemagne

| Baptiste Guillou 442 mots

6 sous-marins type 212CD pour la Norvège et l'Allemagne

Berlin concrétise son projet d'achat mutualisé avec la Norvège. Mais surtout 2 semaines après l'acquisition des 5 P-8A Poseidon américains et l'arrêt du projet de patrouille maritime franco-allemande, l'Allemagne apparaît désormais comme le leader européen pour la protection du flanc nord de l'Otan.

Un contrat à 5 milliards 

Le 8 juillet 2021, les gouvernements allemand et norvégien ont notifié à TKMS une commande de six sous-marins type 212CD pour un montant estimé à 5,5 milliards d’euros. 4 sous-marins seront fournis à la Norvège quand les deux autres iront à la Deutsche Marine. La construction débutera à partir de 2023 pour une mise en service au sein de la Marine norvégienne d’ici 2029 avec pour maître d’œuvre principal Kongsberg. L’Allemagne devrait recevoir son premier bâtiment à l’horizon 2032. Depuis 2017 Oslo a choisi l'Allemagne comme partenaire stratégique pour l'acquisition conjointe de missiles et du sous-marin type 212CD, mais aussi pour le développement du Naval Strike Missile.

Type 212CD 

Le type 212CD reprend globalement la discrétion acoustique du type 212, et sa capacité à évoluer dans des mers peu profondes (Baltique, Mer Noire, Mer de Chine). Mais en y ajoutant une autonomie, une vitesse et un rayon d’action qui selon TKMS permettront de réaliser des opérations sur l'ensemble du Globe. Cet achat devrait permettre à la Norvège de remplacer par le haut ses six sous-marins de classe Ula, mis en service dans les années 1990 et qui arrivent progressivement en fin de vie. Du côté allemand, les deux sous-marins viendront s’ajouter à la flotte des six sous-marins type 212A mis en service dans les années 2000. Le type 212CD est un sous-marins diesel-électrique qui dispose également d’un système AIP (Air Independant Propulsion) lui permettant d’améliorer sensiblement sa discrétion et son autonomie. Les principaux "terrains de jeu" de ces machines seront la Mer de Norvège, la Mer du Nord et la Mer Baltique, point d’action privilégié des sous-marins russes qui y ont repris leurs patrouilles régulières.

Partenariat politique 

Cette commande va s’accompagner d’une gestion commune du potentiel de vie des futurs bâtiments. Ainsi, la formation, la maintenance et la gestion des pièces détachées seront mises en œuvre par un organisme commun. De plus, des exercices communs seront fréquemment conduits afin d'entraîner les forces. Avec cette signature, Berlin peut se targuer d'avoir réussi une belle opération politico-militaro-industrielle. Premièrement, les sous-marins seront fabriqués à Kiel en Allemagne, et garantiront au chantier TKMS une charge de travail d'une vingtaine d'année. Deuxièmement, la Deutsche Marine pourra profiter de deux nouveaux bâtiments, ce qui lui permettra d’évaluer ses futurs besoins et éventuellement d’y apporter des modifications. De plus, il pourront également suppléer au type 212 si l’un d’entre eux venait à connaître une avarie majeure (l’exemple du Perle). Enfin, au niveau européen, Berlin peut se positionner avec ses futurs P-8A Poseidon comme le leader de « l’Europe de la Défense » en apportant son concours à la lutte anti-sous marine d'une zone géographique particulièrement vulnérable.

Répondre à () :


Captcha
Max | 10/07/2021 14:27

L'Allemagne à aussi vendu récemment 6 Type 214T à la Turquie. Tant qu'Erdogan prépare son djihad contre la civilisation judéo-chrétienne, OTAN ou pas, cette vente est une honte, quasi un acte de trahison contre l'Europe.

Anis Belarbia | 10/07/2021 19:25

la France pays de la nouvelle croisade.. de l'extremisme laique.. dont la prosperite actuelle et sa survie dependait et depend toujours de son empire colonial .. quelle arrogance !

gauthier | 10/07/2021 15:00

l'Allemagne veut devenir à elle seule la maitresse de l'armée européenne du nord. l'alliance pour un avion commun est un piège pour nous, surtout pour Dassault, elle veut acquérir son savoir. l'Allemagne va-t-elle redevenir ce qu'elle était....et notre marine aussi...?

Jdg | 11/07/2021 10:06

Jamais entendu autant de stupidité

Franck | 11/07/2021 10:10

Illustration, après les P8-A Poseidon notamment, que le notion très française de défense européenne ne peut que se faire avec les industriels tricolores. La France de Charles de Gaulle a claqué la porte de l’OTAN (et je crois qu’il avait bien raison à l’époque) mais pour y revenir par la petite porte... et aujourd’hui nous en payons encore les conséquences. Les Européens tournent quand même magistralement le dos à nos solutions militaires car leurs premiers intérêts sont de montrer des dents contre les Russes, ce qui ne semble pas être une priorité française, trop occupé sur les Opex

ares 56 | 12/07/2021 10:11

que des conneries

EP04 | 15/07/2021 09:49

'' Enfin, au niveau européen, Berlin peut se positionner avec ses futurs P-8A Poseidon comme le leader de « l’Europe de la Défense » .... C'est sans doute de l'humour !

YVES | 03/09/2021 18:40

Encore une fois de plus, l'allemagne nous joue un mauvais coup ! Quand va t'on comprendre, que sur le plan militaire, ils sont de très mauvais alliés....

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription