Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Vols habités

Sept hommes et une femme sur orbite

Départ du Soyouz-MS 02 depuis Baïkonour, ce 19 octobre. © Roskosmos

Depuis ce matin, sept hommes et une femme tournent autour de la Terre (trois Russes, deux Américains, deux Chinois et un Japonais), à bord de trois vaisseaux spatiaux différents.

Les déboires du Soyouz-MS 02 qui, le 17 septembre, avaient entraîné le report du lancement d'un mois, ne sont plus qu'un mauvais souvenir : ce matin à 8h05 UTC (10h05, heure de Paris), le Soyouz FG qui devait l'expédier vers la Station spatiale internationale s'est élancé du pas de tir n°6 de la zone 31 du cosmodrome de Baïkonour, dans le Kazakhstan.

A bord de la cabine, deux Russes et un Américain, membres de l'Expedition 49/50 : Andreï Borissenko (ingénieur aérospatial de 52 ans), Sergueï Ryzhikov (pilote militaire de 42 ans) et Shane Kimbrough (ancien pilote militaire de 49 ans). Borissenko a déjà séjourné plus de 160 jours à bord de la station entre avril et septembre 2011 (Expeditions 27/28). Kimbrough a participé à la mission STS-126 de la navette Endeavour en novembre 2008, d'une durée de deux semaines. C'est le baptême de l'espace pour Sergueï Ryzhikov.-

« On arrive dans un mois. »

Le Soyouz-MS 02 a atteint son orbite et a correctement déployé ses panneaux solaires au terme de 9 minutes de vol. Commençait alors la course-poursuite avec l'ISS, qui doit se terminer par un amarrage vendredi à 9h59 UTC (11h59, heure de Paris).

A bord de l'ISS se trouvent le Russe Anatoli Ivanichine, le Japonais Takuya Onishi et l'Américaine Kathleen Rubins, arrivés le 9 juillet et seuls à bord de la station depuis le retour des membres de l'Expedition 47/48 le 6 septembre.

Avec Jing Haipeng et Chen Dong, les deux taïkonautes lancés par Shenzhou 11 dimanche soir et installés depuis hier soir à bord du laboratoire Tiangong 2 (l'amarrage s'est produit à 19h24 et l'entrée dans TG-2 à 22h32 UTC), cela fait donc huit personnes en ce moment autour de la Terre. Après le retour du Soyouz-MS 01 le 30 octobre, ils ne seront plus que cinq, en attendant les trois membres de l'équipage de la mission Proxima, le 15 novembre prochain, dont fait partie le Français Thomas Pesquet.

Sur les réseaux sociaux, ce dernier a adressé ce message à ces prédécesseurs avant leur décollage : « OK Soyouz MS02, on vous a laissé partir en premier mais on arrive dans un mois. Hâte de vous voir dans l'espace à l'ouverture de l'écoutille. »

 

 

 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.