Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Vols habités

La panne du Soyouz MS-02 identifiée

Encapsulage du Soyouz MS-02 à Baïkonour le 15 septembre dernier. © NASA/Victor Zelentsov

Une anomalie détectée sur le vaisseau russe Soyouz MS-02 a interrompu les préparatifs du lancement de l'Expedition 49/50 à destination de la Station spatiale internationale. Le problème pourrait être rapidement résolu.

Mise à jour du 21 septembre

Le décollage du Soyouz MS-02 était prévu ce vendredi 23 septembre depuis le pas de tir n°31 du cosmodrome de Baïkonour (Kazakhstan). L'équipage qu'il devait emporter vers l'ISS, composé des Russes Sergueï Ryzhikov (commandant) et Andreï Borissenko, et de l'Américain Robert Kimbrough, était arrivé sur place le 8 septembre. Mais, samedi 17 septembre, un court-circuit a été détecté sous la coiffe, deux jours après l'encapsulage du vaisseau.

Les premiers examens n'ont pas permis d'identifier l'origine du problème, ni de le reproduire, et la date du lancement a été repoussée durant le week-end -la question d'utiliser le Soyouz MS-03 (prévu pour la mission Proxima du Français Thomas Pesquet) s'est même posée.

Lundi 19 novembre, pour la première fois dans l'histoire des vols habités russes, l'équipage a été renvoyé à Moscou. Le lendemain, l'agence Roskosmos a annoncé que le lancement du Soyouz MS-02 n'interviendrait pas avant le 1er novembre, soit dans un peu moins de six semaines (la date du 12 octobre avait également été envisagée).

La source du problème a finalement été identifiée ce mercredi 21 septembre, et les pièces de rechange sont disponibles. Le vol pourrait ainsi intervenir entre le 15 et le 19 octobre. On ne sait pas encore si la mission de Thomas Pesquet partira comme convenu le 15 novembre...

A bord de l'ISS se trouvent toujours les membres de l'Expedition 48/49 (le Russe Anatoli Ivanichine, le Japonais Takuya Onishi et l'Américaine Kathleen Rubins), arrivés le 9 juillet dernier à bord du premier Soyouz MS-01. Celui-ci avait également subi des retards (du 24 juin au 7 juillet), victime de problèmes logiciels. Son retour sur Terre était prévu le 30 octobre.

 

 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.