Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Transport spatial

Sept d’un coup pour Arianespace

Eutelsat sera le premier client privé d’Ariane 6 © ArianeGroup

Au premier jour de la World Satellite Business Week à Paris, Arianespace a annoncé la signature de sept nouveaux contrats de lancements, dont le très attendu premier lancement commercial d'Ariane 6.

Un an après l’annonce du premier contrat institutionnel du nouveau lanceur lourd européen, confié par l’Agence spatiale européenne pour le lancement de quatre satellites Galileo (sur deux missions différentes) à partir de fin 2020, Stéphane Israël, président exécutif d’Arianespace, a dévoilé le 10 septembre avoir conclu un « accord de service multi-lancements de long terme » avec l’opérateur français Eutelsat.

Cet accord concerne la mise à poste sur orbite géostationnaire d’ici 2027 de cinq nouveaux satellites de télécommunications, pour lesquels Ariane 6 est « le lanceur de référence ». Eutelsat devient ainsi le premier client privé d’Ariane 6.

Ce contrat s’ajoute à celui signé en février 2013 (et étendu en 2017) pour les satellites Eutelsat 7C, Quantum et Konnect.

« Nous sommes fiers d'être le premier opérateur à signer pour Ariane 6, a déclaré Rodolphe Belmer, directeur général d'Eutelsat. Ce programme européen emblématique va renforcer notre capacité à accéder à l'espace en conjuguant disponibilité, compétitivité et fiabilité. Il conforte la relation que nous avons tissée avec notre partenaire de longue date, Arianespace, auquel nous avons déjà confié le lancement de la moitié de notre flotte. »

 

Un carnet de commandes de 4,9 Md$.

Deux autres contrats ont été annoncés dans la foulée par Arianespace (en attendant d’autres d’ici la fin de la semaine ?).

Le premier concerne le lancement du troisième satellite de reconnaissance militaire français CSO (Composante spatiale optique), pour le compte du Cnes et de la DGA. C’est la confirmation de la décision prise le 19 juin dernier entre Florence Parly, ministre des Armées, et son homologue allemande Ursula von der Leyen, à l’occasion du Conseil des ministres franco-allemand qui s’est tenu à Meseberg (Allemagne).

Destiné à une orbite basse héliosynchrone, CSO 3 sera confié à une Ariane 62 (avec deux propulseurs d’appoint).

Le dernier contrat a été signé avec l’Agence spatiale indienne (Isro), pour l’embarquement sur Ariane 5 des deux satellites de télécommunications géostationnaires GSat 30 et 31, à partir de la fin de cette année.

Par ailleurs, une rencontre à Daejon le 20 septembre entre Arianespace et l’Agence spatiale coréenne (Kari) devait déboucher sur la signature d’une nouvelle commande pour le futur lanceur léger Vega C.

En attendant, le carnet de commandes d’Arianespace atteint 59 lancements à ce jour, tous lanceurs confondus, pour un montant total de 4,9 Md$.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.