Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Avions commerciaux Actualité Industrie Actualité Motoristes

Pratt & Whitney envisage des changements sur son GTF

EME Aero à Jasionka en Pologne, coentreprise entre Lufthansa Technik et MTU, sera entièrement dédié à la famille Pratt & Whitney GTF © MTU Aero Engines

Les problèmes de joint carbone et du revêtement de la chambre de combustion pourraient pousser le motoriste à revoir le dessin de son turboréacteur à soufflante réductée.

120 turboréacteurs GTF livrés au troisième trimestre. Pratt & Whitney a respecté son objectif de livraisons de moteurs à soufflante réductée, mais les problèmes du turboréacteur nécessitent toujours de détourner, au pire, 15 % de la production en pièces détachées.

C'est ce qui pousse les cadres supérieurs de Pratt & Whitney à envisager des changements au niveau de la conception du moteur. Non au pas au niveau de la soufflante réductée mais bien à cause des problèmes de durabilité du joint carbone et du revêtement de la chambre de combustion, qui nécessitent toujours une dépose moteur sous aile pour pouvoir être remplacés. Opération qui peut s'étendre sur plusieurs semaines en raison de la disponibilité des pièces. 

Si toutefois le moteur tient ses promesses en matière d'économies de carburant, le problème risque fort de se compliquer au fur et à mesure du temps en raison des flottes grandissantes d'A320neo et autres Bombardier CSeries, sans parler de l'entrée en service de l'Embraer E190-E2 l'an prochain. C'est probablement la raison qui pousse le motoriste à envisager de changer le dessin de son turboréacteur... Car en réaffectant certains des moteurs produits au stock de pièces détachées, ce sont autant de GTF qui ne sont pas livrés aux avionneurs. Une situation qui ne pourra pas durer éternellement.

 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.