Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Industrie Actualité Motoristes

Pratt & Whitney confronté aux problèmes de livraisons de ses moteurs

Pratt & Whitney ne livrera que 150 turboréacteurs réductés cette année au lieu des 200 prévus. En cause figure notamment un problème lié à la production des aubes de soufflante. © MTU Aero Engines

Le motoriste de Hartford a été contraint d'abaisser ses objectifs de livraisons de moteurs réductés PW1000G en raison de problèmes de production, "notamment d'approvisionnement en aubes de soufflante", a commenté Greg Hayes, pdg d'United Technologies.

"Cette année, nous devions livrer 200 moteurs. Je crois qu'il est plus réaliste d'envisager aux alentours des 150 livraisons de turboréacteurs pour l'année entière. Les compagnies aériennes ne sont pas satisfaites car elles n'ont pas reçu leurs moteurs et nous ne sommes pas satisfaits non plus car nous ne les avons pas livrés", a ajouté Greg Hayes.

Cette annonce est intervenue lors d'une conférence destinée aux investisseurs, dix jours après que Bombardier ait annoncé que les délais de livraisons des PW1500 forceraient l'avionneur à revoir  à la baisse ses prévisions de livraisons de C Series, passant de 15 à 7 appareils.

Depuis le début de cette année, Pratt & Whitney a livré 80 turboréacteurs, ce qui a entraîné des retards de livraisons des Bombardier C Series mais également des Airbus A320neo équipés de PW1100G. Cependant, Airbus va compenser en accroissant les livraisons d'A320ceo.

Les problèmes de production du PW1000G concernent 5 pièces sur les 800 qui constituent le turboréacteur, mais celle qui pose le plus de soucis au motoriste n'est autre que l'aube de soufflante. "Il nous faut actuellement 60 jours pour les fabriquer.  Nous devons être capable de les produire en 30 jours", a commenté Greg Hayes.

Ce dernier a insisté sur le plan d'action "crédible" destiné à résoudre le problème et qui permettrait de produire entre 350 et 400 turboréacteurs l'an prochain. Le motoriste déclare que 1 000 moteurs seraient produits par an en 2020. Reste que l'arriéré mélangeant commandes fermes et commandes optionnelles se porte à plus ou moins 8 200 turboréacteurs. 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.