Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité Espace

Orbital ATK absorbé par Northrop Grumman

Acheminement d’un lanceur Antares sur son pas de tir, en vue d’une desserte de l’ISS. © Orbital ATK

Après neuf mois de procédures, Northrop Grumman Innovation Systems voit le jour aux Etats-Unis.

Acteur majeur du secteur aérospatial et de la défense américains, Orbital ATK (qui construit notamment les vaisseaux-cargos Cygnus dédiés au ravitaillement de la Station spatiale internationale depuis septembre 2013), avait vu le jour en février 2015, suite à la fusion entre Orbital Sciences Corporation et Alliant Techsystems.

Depuis septembre dernier, le groupe de défense américain Northrop Grumman cherchait à faire l’acquisition d’Orbital ATK afin d’élargir son offre, notamment auprès de son principal client, le département américain de la Défense. Mais ce n’est que le 6 juin que la transaction, qui s’élève à 7,8 Md$ (auxquels il faut rajouter le rachat d’une dette de 1,4 Md$), a pu être officialisée, après l’approbation (sous certaines conditions) de la division antitrust du département de la Justice américain (U.S. Federal Trade Commission).

Orbital ATK devient ainsi Northrop Grumman Innovation Systems, et fera office de quatrième filiale commerciale de Northrop Grumman, aux côtés de ses systèmes aérospatiaux, ses systèmes de mission et ses services technologiques. Sa présidence a été confiée à Blake Larson, qui était chef de l'exploitation chez Orbital ATK. Il devient également vice-président corporatif de Northrop Grumman.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.