Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Satellites Actualité Transport spatial

Nouveau sans faute pour SpaceX

Poster de la mission © Inmarsat

Dans la nuit du 15 au 16 mai, SpaceX a placé sur orbite de transfert géostationnaire le satellite de télécommunications Inmarsat 5 F4 (I5 F4). Sixième sans faute pour SpaceX en cinq mois.

Lancé le 15 mai à 23h21 UTC depuis le pas de tir 39A du Centre spatial Kennedy, en Floride, le 34e Falcon 9 de SpaceX a signé son sixième succès de l’année (et son troisième pour une mission GTO). A son bord, le satellite Inmarsat 5 F4, construit par Boeing Network & Space Systems pour le fournisseur de communications mobiles Inmarsat, basé à Londres.

 

Satellite de secours.

Inmarsat 5 F4 est le dernier élément de la constellation Global Xpress (GX) destinée aux communications mobiles en bande Ka (pour un montant de 1,6 Md$). I5 F4 augmentera la capacité de la constellation (a priori au-dessus de l’Europe), mais pourra surtout être utilisé comme satellite de secours, capable de remplacer en cas de problème l’un des trois autres relais déjà déployés sur orbite : I5 F1 au-dessus de l’Europe, le Moyen-Orient, l’Afrique et l’Asie depuis décembre 2013, I5 F2 au-dessus des Amériques et la région Atlantique depuis février 2015, et I5 F3 au-dessus de la région Pacifique depuis août 2015.

 

Record en GTO.

Le satellite pesait près de 6,1 tonnes au décollage : c’est la plus lourde charge embarquée vers une orbite de transfert géostationnaire par le lanceur de SpaceX qui, depuis décembre 2013, a réussi la mise à poste de 16 satellites de télécommunications à l’occasion de 14 missions (dont deux lancements doubles). Du fait de cette charge utile extrêmement lourde, il n’y a pas eu de tentative de récupération d’étage.

Le prochain lancement de SpaceX est prévu dans 16 jours, le 1er juin, pour une nouvelle mission de desserte de la Station spatiale internationale avec la capsule Dragon CRS 11.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.