Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Vols habités

Marche dans le vide au pas de course pour Thomas Pesquet

Thomas Pesquet s'apprête à réintégrer le sas Quest en fin de sortie. © Twitter/Thomas Pesquet

En compagnie de l'astronaute américain Shane Kimbrough, et avec une facilité déconcertante, Thomas Pesquet a effectué, cet après-midi, sa première sortie en scaphandre à l'extérieur de l'ISS. Elle a duré un peu moins de 6 heures.

L'« US EVA 39 » de ce vendredi 13 janvier (superstitieux, s'abstenir) constituait la seconde partie du remplacement de douze batteries de la Station spatiale internationale, entamé lors de la sortie réalisée par Shane Kimbrough et Peggy Whitson une semaine auparavant. Débutée avec 43 minutes d'avance, elle a véritablement été placée sous le signe de la rapidité et de l'efficacité, le Français se montrant aussi à l'aise que son coéquipier, malgré le fait qu'il effectuait son baptème.

Au point qu'au bout d'une heure, depuis le centre de contrôle de la Nasa à Houston (Texas), le « capcom » italien Luca Parmitano demandait à ses collègues d'aller moins vite, et de prendre le temps de respirer ! Mais, après deux heures de travail dans le vide, les deux hommes avaient plus d'une heure d'avance sur leur programme, ayant installé deux des trois plaques d'adaptation, puis 1h30 d'avance au bout de 2h30 de sortie...

 

90 minutes d'avance.

Du coup, terminant leurs travaux au bout de seulement 3h45, ils ont rapporté leurs outils dans le sas Quest, et en ont récupéré d'autres, afin de procéder à des activités « complémentaires ». Tout d'abord, le remplacement d'une caméra défectueuse, installée sur le bras robotique et visiblement particulièrement fragile, puis le changement de divers composants, et enfin des prises de vue de pièces de la station...

Six activités complémentaires ont ainsi été réalisées, en plus de l'ensemble des tâches planifiées, le tout en moins de six heures.

 

Quatrième Français et onzième Européen.

L'EVA 39 s'est terminée à 17h20 UTC, 5 heures et 58 minutes après l'ouverture du sas. A cette occasion, notre héros national est devenu le quatrième Français à effectuer une marche dans le vide, après Jean-Loup Chrétien (en 1988), Jean-Pierre Haigneré (en 1999) et Philippe Perrin (en 2002). Il est également le onzième piéton européen de l'espace.

Deux ou trois autres sorties pourraient être réalisées hors de l'ISS par l'équipage actuel, en mars-avril.

 

En direct du Cadmos, à Toulouse

 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.