Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité Avions de combat

Lockheed Martin propose le T-50A pour remplacer le T-38

Le T-50A a été finalement retenu et proposé par Lockheed Martin dans le cadre de la compétition liée au du programme d'entraînement avancé des pilotes de l'US Air Force, destiné à définir le successeur au T-38. © Lockheed Martin

C'est officiel, Lockheed Martin a annoncé aujourd'hui qu'il proposerait le T-50A dans le cadre de la compétition liée au programme d'entraînement avancé des pilotes de l'US Air Force (ATP). Le T-50A a été conjointement développé par Lockheed Martin et Korea Aerospace Industries (KAI) dans le but de remplacer le T-38, afin d'entraîner la prochaine génération de pilotes qui voleront sur les appareils de cinquième génération.

Par la même occasion, l'avionneur a annoncé qu'il avait sélectionné l'usine de Greenville en Caroline du Sud comme étant le site d'assemblage et de contrôle final du T-50A.

Précédemment, Lockheed Martin avait également envisagé la possibilité de concevoir un appareil entièrement nouveau, lequel ne sera finalement pas réalisé. "Outre le fait que le T-50A est prêt à être produit en série [...] nous avons soigneusement étudié la possibilité de repartir d'une  feuille blanche, ce qui était une option, mais nous en sommes parvenus à la conclusion que cela entraînerait des risques excessifs en termes de coûts aussi bien que de respect de calendrier pour l'ATP", a déclaré Rob Weiss, co-président et directeur général de la division Advanced Development Programs (les Skunk Works).


Face à Lockheed Martin, restent en lice les projet de Boeing et de Saab, celui de Northrop Grumman qui s'est allié à Scaled Composites après avoir abandonné son offre reposant sur le Hawk T2/128 en partenariat avec BAE Systems, L-3 et Rolls Royce, ainsi que l'offre d'Alenia Aermacchi sur base du M-346 Master... Et quoi qu'il en soit, le T-38 ne sera pas immédiatement remplacé puisqu'il restera en service au moins jusqu'en 2028. 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.