Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité Avions de combat

Le successeur du B-2 sur la bonne voie

L'appareil qui succèdera au Northrop Grumman B-2 sera lui aussi de type aile volante, mais avec une furtivité supérieure, obtenue par le biais de nouveaux matériaux n'existant pas à l'époque de conception du B-2. © USAF

Le LRS-B ou successeur du bombardier B-2 est actuellement en bonne voie. Certains détails supplémentaires ont été récemment révélés.

Les deux concepts en compétition pour le bombardier de prochaine génération de l'US Air Force ont été soumis à des essais étendus et sont, selon Washington, à un stade de maturité bien plus avancé que prévu. Les deux versions du futur bombardier à long rayon d'action seraient déjà passés longuement en soufflerie, mais aucune d'entre-elle n'a encore volé. Les deux appareils bénéficieraient d'une furtivité avancée, grâce à l'emploi de matériaux qui n'existaient pas encore à l'époque de la conception puis de la fabrication de la flotte de B-2.  

Jusqu'alors l'US Air Force avait laissé le programme plus ou moins sous le sceau du secret alors qu'elle jugeait les deux propositions concurrentes, l'une émanant de Northrop Grumman et l'autre d'un consortium formé de Boeing et Lockheed Martin. Les derniers ajouts au cahier des charges ont été effectués en mai 2013, depuis les avionneurs se sont focalisés sur le développement et l'essai des systèmes associés à chacune des versions de l'appareil. Selon certaines sources, les deux appareils proposés diffèrent notablement, non seulement au niveau de leur motorisation, mais également de leurs systèmes de communication et de guerre électronique. Quoi qu'il en soit, le bombardier serait «  pilotable en option  », bien qu'il «  ne s'agisse pas d'une des priorités à court terme actuelles  ».  

L'attribution du marché devrait être effectué sous peu, ce qui devrait déboucher ensuite sur une production ralentie en petite série. Selon un officiel de l'US Air Force, les deux appareils en lice seraient de type aile volante.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir
  1. Robert Paradis
    le 04/09/15 à 07h13

    Force est de constater le recul de la Démocratie aux USA, là où les militaires contrôle la trésorerie aux grands détriments de 20% de la population. Ainsi, un aussi grand et populeux territoire est une aberration, les gens s'en trouvent d'humanisés. N'avons--nous pas plus qu'assez d'armes de destruction ?


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.