Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité Hélicoptères militaires

Le Mi-38 poursuit ses essais militaires

Le Mi-38 vu ici en version civile, au cours de son premier vol avec ses moteurs Klimov TV7-117V. © Russian Helicopters

Russian Helicopters, rattaché à la société d'Etat Rostec, effectue des essais de certification additionnels sur le Mi-38 afin de renforcer ses caractéristiques opérationnelles dans le but de lui confier d'autres missions au sein des forces armées russes.

Russian Helicopters va modifier le Mi-38-2 pour différents besoins au sein du ministère de la défense russe. L'appareil se verra ainsi équipé d'un mode brouillage, connaîtra une version évacuation sanitaire, une version recherche et sauvetage et une autre version hélicoptère de transport et d'assaut. D'autres modifications permettront au groupe arctique des forces russes d'utiliser la machine. 

Actuellement, les ingénieurs russes travaillent sur l'accroissement de la masse maximale au décollage du Mi-38-2 ainsi que son plafond opérationnel. Le Mi-38 est un hélicoptère multirole motorisé par deux turbomoteurs russes Klimov TV7-117V de 2 100 kW de puissance, équipé d'une avionique numérique et de cinq écrans LCD. Les matériaux composites sont utilisés dans le cadre de la construction de son rotor principal et son rotor de queue.

C'est également, selon Russian Helicopters, l'un des hélicoptères figurant parmi les plus automatisés au monde. Son système de navigation lui permet de voler, d'atterrir, de rester en stationnaire en automatique. Les premiers Mi-38 de série ont été assemblés à Kazan Helicopters, situé en République du Tatarstan près de l'Oural. L'appareil a obtenu sa certification civile en décembre 2015.




Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.