Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité Drones militaires

La DGA annonce la notification du programme SMDR à Thales

Le Spy'Ranger de Thales © Aviation Design

Comme Air & Cosmos l'avait annoncé en exclusivité (relire notre article ici), la Direction générale de l’armement (DGA) a notifié le 21 décembre dernier à Thales le marché du SMDR (système de mini-drones de reconnaissance). Remplaçant du DRAC (Drone de renseignement au contact) en service dans l’armée de terre depuis 2008, le marché comprend  la commande ferme de 35 systèmes, dont les premiers seront livrés d’ici 2019 et bénéficieront d’un soutien pendant 10 ans.
Le communiqué de la DGA précise : « Un système se compose de trois drones Spy’Ranger équipés d’une boule optronique haute définition jour/nuit, offrant des performances de détection/reconnaissance/identification réservées jusqu’à présent au segment supérieur. D’une envergure de près de 3,80 m et d’un poids de 14,5 kg, le drone possède une autonomie de l’ordre de 2h30. Le système est déployé en 12 minutes par une équipe de deux opérateurs (installation de la rampe de lancement, assemblage du drone, initialisation de la station sol et réalisation des tests avant décollage). Grâce à sa liaison de données issue de l’étude amont ELSA, le drone peut transmettre en temps réel et de façon fiable et sécurisée les flux de vidéo haute définition jusqu’à 30 km de la station sol. »
Développé en partenariat avec deux PME françaises : Aviation Design (véhicule aérien) et Merio (boule optronique), le Spy Ranger de Thales enregistre donc son premier client. A compter de 2018, Thales livrera aux forces armées françaises jusqu’à 210 mini drones de reconnaissance.

 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir
  1. Ysgawin HADDAD
    le 06/01/17 à 10h42

    Reste maintenant à voir à quel niveau vont être mis en service ces systèmes... Si c'est comme les DRAC pour rester dans leurs valises à prendre la poussière, ça ne servira pas à grand chose. C'est sur le terrain, dans les Ifoghas qu'il faut les envoyer, et VITE !!!


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.